Carrières de lumières - Baux de Provence

 

Les carrières de lumières sont situées au cœur du massif montagneux des Alpilles. La Cité des Baux de Provence domine le paysage et offre un panorama exceptionnel. Les carrières de lumières, autrefois nommées "carrières des grands fonds" proposent aujourd’hui un spectacle audiovisuel projeté sur des parois allant jusqu’à 14 mètres de haut.

La roche sert d’écran en trois dimensions et permet d’immerger le spectateur dans un univers féérique, visuel et sonore dédié à un thème. Chaque année le spectacle est consacré à un grand nom de l’histoire de l’Art.

Carrières de lumières - Baux de Provence Carrières de lumières - Baux de Provence

C’est Albert Plécy (1914-1977) de la société Cathédrale d’Images qui propose dans ce lieu un concept de spectacles en 1976. Il investit des sommes importantes pour pouvoir démarrer le projet l’année suivante. Cathédrale d’Images, sa société, est en charge de la gestion du site jusqu’en 2012, date à laquelle le Conseil Municipal de la Cité des Baux de Provence décide de confier le site à Culturespaces. Les carrières de Lumières bénéficient d’un équipement multimédia de 100 vidéoprojecteurs et autant de serveurs pour projeter les images, ainsi que de 27 enceintes. Le site s’étend sur 5000 m2 pour une projection des images sur 7000m2.

 

Histoire des carrières de lumières

La pierre des Baux de Provence est une roche calcaire de couleur blanche qu’on appelle aussi "pierre du midi". Le massif s’est formé il y a 20 millions d’années de la fusion du carbonate de calcium et du sable. On retrouve dans les roches des traces de fossiles marins qui attestent de la présence de la mer en ce temps là.

Les Carrières de Lumières - Baux de Provence Les Carrières de Lumières - Baux de Provence

 

C’est au 19ème siècle, avec l’essor industriel et la nécessité de construire de nombreux bâtiments, que les carrières ont été exploitées.

De nouveaux matériaux moins coûteux font leur apparition : acier, béton… En 1935 les carrières de lumières ferment.

En 1959, Jean Cocteau, émerveillé par la beauté des lieux, tourne le film "Le testament d’orphée"  avec Jean Marais. Les carrières de lumières trouvent une nouvelle utilité.

Le testament d'orphée de jean cocteau aux Baux de Provence dans les carrières Le testament d'orphée de jean cocteau aux Baux de Provence dans les carrières

 

 

Il faudra attendre 1977 pour que les premiers spectacles audiovisuels se mettent en place. Inspiré des recherches de Joseph Svoboda (1920-2002), célèbre scénographe, Albert Plécy utilisent les immenses murailles rocheuses pour projeter des images.

En 2012, Culturespaces reprends le flambeau dans la gestion du site et y dévéloppe un concept innovant : AMIEX® (Art & Music Immersive Experience) avec pour premier spectacle "Gauguin, Van Gogh, les peintres de la couleur", réalisé par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi.

Les images sont diffusées en très haute résolution (full HD) via la fibre optique pour fluidifier au maximum la transmission des images et défilent au rythme de la musique.  

Le système sonore a été spatialisé et conçu sur mesure pour épouser à la perfection le lieu.

Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose

 

Chaque année le thème change :

  • En 2013 : Monet, Renoir…. Chagall. Voyages en Méditerranée
  • En 2014 : Klimt et Vienne
  • En 2015 : Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël
  • En 2016 : Chagall, Songes d’une nuit d’été
  • En 2017 : Bosch, Brueghel, Arcimboldo

La durée moyenne d’un spectacle est de 35 minutes avec une diffusion d’environ 3000 images. Entre chaque spectacle, les carrières sont mises en lumières afin que les visiteurs puissent admirer le site dans son état naturel.  On peut y voir les marques laissées par les découpes des blocs et les aspérités de la pierre.

 

Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose

Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose Carrières de Lumières - en immersion dans un spectacle lumières et sons grandiose

 

 

 

Les différentes salles des carrières de Lumières

 

plan des carrières lumières

L'entrée

Picasso Avec ses 10 mètres de large et 20 mètres de hauteur, c’est un espace aujourd’hui utilisé pour des représentations théâtrales / spectacles. Une scène du film de Jean Cocteau "Le testament d’orphée" a été tourné là.

La salle Dante

C’est la pièce la plus imposante dans laquelle est projeté le spectacle. Elle est découpée par d’immenses colonnes (5 à 10 mètres de diamètre) laissées par les carriers pour soutenir l’ensemble.

La salle Cocteau

Cette salle est partiellement couverte, elle fait 300 m2 et dispose de grandes ouvertures sur toute sa longueur. Elle est utilisée pour les réceptions. La salle Van Gogh Cette salle de 220m2 héberge le café des Carrières permettant aux visiteurs de faire une pause gourmande.

La salle de projection

C’est dans cette salle de 90 m2 que sont diffusés les extraits du film "Le testament d’Orphée" de Jean Cocteau tourné aux Carrières et des interviews de Jean Marais qui tient le premier rôle dans le film.

 

Site officiel : www.carrieres-lumieres.com

Pin It