ile reunion

 

L'île de la Réunion : Situation géographique

ile reunion carte

Située dans l’océan Indien, à 800 km à l’est de Madagascar, l’île de La Réunion d'une superficie de 2500 kilomètres carrés, constitue avec les îles Maurice et Rodrigues, l’archipel des Mascareignes.

La Réunion est une des îles les plus jeunes de la planète. Apparue à la surface de l’océan Indien il y a moins de trois millions d’années, elle présente un relief montagneux, où le volcanisme est encore très actif.

Son environnement, sa forêt tropicale, ses massifs volcaniques et ses plantations de canne à sucre en font une île haute en couleurs.

La Réunion est constituée de deux ensembles volcaniques :

- Dans la partie Nord-Ouest, le Piton des Neiges 3 070 mètres domine les trois cirques de Cilaos, Salazie et Mafate qui l’enserrent. Ses dernières éruptions remontent à 16 000 ans.

- Au sud-est, le Piton de la Fournaise 2 632 mètres est un volcan particulièrement actif, de type "effusif", il reste relativement inoffensif. Deux fois par an en moyenne, le Piton de la Fournaise offre un spectacle féerique de fontaines de lave montant dans le ciel, de coulées brûlantes s’épanchant dans le sens de la pente et dont on peut s’approcher sans risque, pour peu de respecter les consignes de sécurité.

 ile reunion ile reunion

 

Le Climat

L'île de la Réunion jouit d’un climat tropical adouci par l’influence de l’océan Indien et des alizés. L’île bénéficie toute l’année d’un ensoleillement intense sur les côtes nord, ouest et sud. La variété des microclimats réunionnais permet, au cours d’une seule journée, de goûter à la chaleur du bord de mer et à la fraîcheur des cimes en parcourant de faibles distances.

L’année se divise en deux grandes périodes : la saison chaude et humide, de novembre à avril, et la saison plus sèche et plus fraîche, de mai à octobre.

L’été austral culmine en janvier-février, avec des températures en journée supérieures à 30° sur les côtes. Les précipitations peuvent être importantes, bien que concentrées sur de courtes périodes. C’est également la saison des cyclones tropicaux, qui perturbent l’île une ou deux fois par an en moyenne, pendant quelques jours. En cette période, les cascades et la végétation sont particulièrement spectaculaires.

L’hiver austral, qui culmine en juillet-août, se traduit par des températures un peu plus fraîches (24 à 25° sur les rivages de l’océan Indien), mais qui sont loin d'être rigoureuses sur le littoral : même la nuit, le thermomètre descend rarement sous les 20°.
En revanche, méfiance si vous partez dans les Hauts : les écarts de températures peuvent être brutaux.

Les intersaisons (avril-mai, octobre-novembre), ni trop chaudes ni trop humides, sont particulièrement agréables.
La température de l’eau varie de 20 à 25° au cours de l’année, mais les eaux du lagon, peu profond, sont encore plus chaudes.

Est/Ouest : le versant oriental de La Réunion reçoit les pluies les plus importantes, alors que la côte ouest est beaucoup plus sèche.
Hauts/Bas : en altitude, la température peut chuter jusqu’à 0° et dépasse rarement les 25°, au cœur de l’été. A partir de 1 800 m, en juillet et août, les gelées sont fréquentes, en fin de nuit. Des températures négatives sont parfois enregistrées près des plus hauts sommets.

Phénomène insolite sur une île tropicale : il peut exceptionnellement neiger sur La Réunion. Ce fut le cas début août 2003. Pendant trois jours, le sommet du piton des Neiges a bien porté son nom. Un fin manteau blanc a également recouvert la région du volcan et les remparts, du piton Maïdo au Grand Bénare. Le phénomène s’est renouvelé en octobre 2006, avec une intensité moindre.

ile reunion ile reunion

ile reunion ile reunion

 

La population

L’île de La Réunion compte 793 000 habitants. L’essentiel de la population vit le long des côtes, là où se concentre également le plus gros de l’activité économique.

ile reunion10 ile reunion

Entre 1999 et 2004, la population a augmenté de 1,6% en moyenne annuelle. La conjugaison d’une faible mortalité et d’une natalité encore forte fait que la population reste jeune et dynamique : la part des 25-60 ans est de plus de 46%. Le nombre de ménages et la population active sont ainsi en constante augmentation, ce qui implique pour la région de sérieux problèmes d’infrastructures (logement, formation, emploi, etc).

Malgré une forte baisse engagée à partir de 2005, le chômage demeure très élevé. Le taux de chômage de La Réunion (24,5% au 2ème trimestre 2008) est le plus fort des départements d’outre-mer et bien au dessus du taux métropolitain. Le secteur primaire offre moins de 2% des emplois et le secondaire 12%. Le secteur tertiaire emploie près de 85% des salariés, dont 44% dans les activités marchandes et 56% dans l’administration au sens large. Son importance traduit d’une part le fait que les autres activités sont encore peu développées ; d’autre part elle est proportionnée aux besoins de la population réunionnaise.

 

 

Histoire

A partir de 1638, l'île de la Réunion est française.
Déjà connue des navigateurs arabes, portugais, anglais ou hollandais, qui s’y arrêtaient pour faire provision d’eau et de vivres, l'île de la Réunion commence à être mise en valeur par quelques Français, accompagnés de serviteurs malgaches.

A partir de 1715, la Compagnie des Indes Orientales, gestionnaire de l’île jusqu’en 1767, organise la culture du café, qui requiert une abondante main d’œuvre. Une société esclavagiste se met en place. Les plants de caféiers couvrent toutes les pentes de l’île jusqu’au début du XIXème siècle. Girofliers et muscadiers sont également introduits avec succès.

Surnommée Dina Morghabine par les Arabes, puis Ile Bourbon par les Français, l'île prend son nom actuel en 1794, en référence à la "réunion des Etats Généraux". En 1803, elle devient l’île Bonaparte, puis Bourbon de nouveau en 1814, après cinq années d’occupation anglaise. En 1848, elle reprendra son nom définitif : l'île de la réunion.

Une vraie révolution industrielle commence en 1815, avec le début de l’exploitation de la canne à sucre (pilier de l’économie agricole insulaire), qui supplante rapidement le café sur toutes les zones littorales.

En 1848, l’esclavage est aboli. Maîtres et anciens esclaves parviennent difficilement à travailler ensemble. L'île recherche de la main d'oeuvre à l'extérieur. Beaucoup des "engagés", travailleurs massivement recrutés en Inde, resteront à La Réunion.

Un jeune esclave, Edmond Albius, invente, en 1841, le procédé de la fécondation artificielle de la vanille. La vanille Bourbon deviendra rapidement la meilleure du monde. Cette culture se perpétue aujourd'hui, que ce soit dans les plantations privées ou en coopérative, qui peuvent être visitées sur l'est de l'île, ou dans des restaurants qui en font leur spécialité. La distillation du géranium rosat et du vétyver donnent des huiles essentielles qui restent également réputées.

Après le littoral, les hautes plaines et les cirques de l’intérieur sont, à leur tour, habités et valorisés.

Quand la France colonise Madagascar, à partir de 1895, la Réunion tombe un peu dans l’oubli et vit, pendant plusieurs décennies, dans l’ombre de sa grande voisine.

Mais en 1946, l'île devient département d’outre-mer. Progressivement, elle bénéficie d’importants investissements publics, qui lui donnent son visage actuel, moderne et développé. La Réunion est également une région de l’Union européenne à part entière, même si 10 000 kilomètres la séparent de Bruxelles.

L’agriculture et la pêche, les industries de transformation, le commerce, les technologies de l'information et de la communication, l'audiovisuel et le tourisme sont les principales activités économiques aujourd’hui.

ile reunion

L’île, devenue département français depuis la loi du 19 mars 1946, est dotée d’un conseil régional et d’un conseil général. Tous les
textes nationaux y sont applicables. Seules certaines adaptations ont été prévues par la loi.

La Réunion comprend 24 communes et 47 cantons. Elle est représentée par 5 députés et 3 sénateurs au Parlement et par un
conseiller au Conseil Économique et Social.

La préfecture est située à Saint-Denis et 3 sous-préfectures à Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Benoît.

En tant que département français d’Outre-Mer, La Réunion fait partie de l’Union Européenne au sein de laquelle elle constitue une
région ultra-périphérique ; à ce titre, elle bénéficie de "mesures spécifiques" qui adaptent le droit communautaire en tenant compte
des caractéristiques et contraintes particulières de ces régions.

 

Drapeau non officiel de l'île de la Réunion

drapeau ile reunionAdopté le 20 décembre 1996, le drapeau non officiel de La Réunion a été choisi par un Comité réunionnais.
Il représente le volcan de la Fournaise en rouge, tandis que le bleu symbolise le ciel et le jaune les rayons du soleil.
Ces trois couleurs symbolisent également la force, la douceur et la clarté. Venus du monde entier les Réunionnais sont tournés vers le monde. Ce drapeau se veut une valeur identitaire réunionnaise, il ne s’oppose ni au drapeau français, ni au drapeau européen ; il en est le complément et le contrepoint régional.

 

 

Informations pratiques

Tombée de la nuit : Le soleil se couche tôt: vers 19h en été, 18h en hiver.

Décalage horaire : En hiver, la Réunion a quatre heures d’avance sur Paris alors qu’en été, elle n’en a que trois.

La langue officielle est le français.

Electricité : 220 volts. Prises à deux fiches.

L’eau est potable sur toute l’île.

La monnaie locale est l’euro. Les cartes de crédit sont acceptées. Les banques possèdent des distributeurs automatiques et ouvrent de 8h à 12h et de 14h à 18h du lundi au vendredi.

Les jours féries sont :
1er janvier : Jour de l’an
1er mai : Fête du travail
14 juillet : Fête Nationale
1er novembre : Toussaint
25 décembre : Noël

 

Plus d'informations : http://www.reunion.fr/

 

 

 

Pin It