martinique1

 

La Martinique

D'une superficie de 1.100 km2, la Martinique s'étend sur 80 km de long sur 39 km dans sa plus grande largeur. Avec une densité de 353 habitants au kilomètre carré, la Martinique compte approximativement 390.000 habitants. La Martinique est située en plein coeur de l'Archipel des Caraïbes, elle fait partie du groupe des Petites Antilles ou "îles au vent". Ses côtes sont baignées à l'Est par l'Océan Atlantique et à l'Ouest par la Mer des Caraïbes. La Martinique se situe à environ 7000Km de la Métropole (environ 8 heures d'avion) et à 440Km du continent américain. Ses plus proches voisines sont au Nord, la Dominique distante de 25km et Sainte-Lucie au Sud, distante de 37Km.

 

Le Relief et le volcanisme

La Martinique est une île presque entièrement volcanique où n'affleurent que de rares plateaux calcaires dans le sud-est. La partie nord est dominée par les massifs volcaniques des pitons du Carbet (1196 mètres) et de la montagne Pelée (1397 mètres), tristement devenue célèbre. Le 8 mai 1902, c'est la plus grande catastrophe naturelle que le territoire français connait : le volcan de la montagne Pelée explose et dégage une immense nuée ardente, mélange de gaz et de cendres incandescentes. En quelques heures, la ville de Saint-Pierre disparaît dans un gigantesque incendie avec ses 28.000 habitants. Deux personnes survivent à ce drame. Il faudra un siècle pour que Saint Pierre retrouve son nombre d'habitants.

La partie méridionale est beaucoup plus basse avec la montagne du vauclin et le morne Larcher qui culminent respectivement à 504 et à 477 mètres et qui dominent la plaine du Lamentin et la baie de Fort-de-France.

martinique martinique

 

Le climat

La Martinique est soumise à un climat tropical chaud dit d'Alizé. Les précipitations sont abondantes et l'altitude accroît la pluviométrie. Ce sont donc les pluies qui rythment le climat entre une saison sèche, le "carême", et une saison pluvieuse, "l’hivernage". Il y a une forte humidité, renforcée par l’insularité, et une chaleur constante (de 24 à 27 degrés toute l'année). La température moyenne sur la Montagne Pelée est de 16°C. Et les îles sont soumises périodiquement à des cyclones avec des vents pouvant atteindre 300km/h.

martinique7 martinique8

 

Histoire de la Martinique

Comme d'autres îles des Antilles, la Martinique a été peuplée il y a un peu plus de 2000 ans par les Arawaks, un peuple pacifique qui avait atteint un haut degré de civilisation, comme en témoignent quelques objets trouvés à la suite de fouilles et exposés au Musée d'Histoire Précolombienne de Fort de France. 1000 ans plus tard, les Caraïbes s'emparèrent de l'île en massacrant les Arawaks et n'épargnant que les femmes pour en faire leurs esclaves.

En novembre 1493, Christophe Colomb arrive au large de la Martinique, mais ne débarqua pas sur l’île car il craignait les indigènes. C'est finalement le 15 juin 1502 qu'il accoste en Martinique où il débarque avec ses hommes sur la plage du Carbet En arrivant sur place, Christophe Colomb, dit : "C'est la meilleure, la plus fertile, la plus douce, la plus égale, la plus charmante contrée qu'il y ait au monde. C'est la plus belle chose que j'ai vue, aussi ne puis je fatiguer mes yeux à contempler une telle verdure". Mais l'île tomba dans l'oubli pendant tout le 16èmesiècle.

.En 1624, les Français commencèrent à s'intéresser à l'île de la Martinique. Des naufragés laissés sur ses rivages en parlèrent avec enthousiasme. 1635 marque la date officielle de la colonisation française dirigée par Belain d'Esnambuc, qui accosta avec quelques centaines d'hommes à la plage du Carbet. Quelques kilomètres plus au nord il fit construire le fort Saint Pierre. Les Caraïbes opposèrent une résistance acharnée mais ne réussirent pas à s'emparer du fort et durent conclure la paix avec les colons.

La Martinique va alors connaître un développement rapide. Le neveu de d'Esnambuc, le Normand Jacques du Parquet, originaire du pays de Caux, est considéré comme le véritable fondateur de la colonie, qu'il gouverna de 1637 à 1658. II signa un accord de paix avec les Caraïbes et favorisa de nouvelles cultures, notamment celle de la canne à sucre. Des incidents survinrent à la fin du 17ème siècle, qui opposèrent les Français aux Anglais et aux Hollandais qui cherchaient à s'emparer de cette terre si fertile.

En 1667, la Martinique devint l'île principale des possessions françaises dans les Caraïbes. Même l'administration de la Guadeloupe lui fut longtemps soumise. En 1669 Fort Royal fut édifié (actuel Fort de France). Pour rentabiliser les plantations il fallait une importante main d'oeuvre supplémentaire, de nombreux esclaves noirs d'Afrique furent conduit en Martinique. En 1685 Colbert établit le "Code Noir" en 60 articles qui régissent officiellement jusqu’en 1848, la vie des esclaves.

En 1759, une nouvelle attaque anglaise échoua mais en 1762, les Anglais réussirent à débarquer sur l'île et l'occupe jusqu'en 1802. Le traité d'Amiens rendit la Martinique à la France et au traité de Paris (1814), l'île redevint définitivement possession française, après une courte occupation anglaise en 1809.

Le 22 Mai 1848, c'est l'abolition de l’esclavage par Victor Schoelcher, ministre alsacien de la Ila République. Plus de 70000 esclaves furent ainsi libérés.

Le 8 Mai 1902, la Martinique est marquée par l'éruption de la Montagne Pelée et la destruction de la ville de Saint-Pierre. Fort-de-France devient alors le chef-lieu de l'île.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Martinique et la Guadeloupe furent sous la coupe du régime de Vichy, ce qui entraîna un blocus de file par les Alliés. Mais à partir de 1943 la Martinique rejoignit les forces de la France libre, et le blocus fut levé.

Le 19 Mars 1946, la Martinique obtient le statut de Département Français, aujourd'hui elle fait aussi partie de la Communauté européenne. Les habitants de l’île sont donc, quelle que soit leur origine ethnique, des citoyens français disposant des mêmes droits qu'un Français de la métropole. Elle est représentée par 4 Députés et 2 Sénateurs. En 1983, suite à la loi de décentralisation de 1982, le Conseil Régional est créé.

martinique9

 

L'économie de la Martinique

L'économie du pays repose essentiellement sur la production de banane et du rhum mais le commerce de la banane connaît une crise du fait du coût de production plus élevé qu'en Amérique Latine. Les ressources agricoles de la Martinique sont insuffisantes pour alimenter la population. Une forte croissance démographique de la population explique la forte migration des habitants vers la métropole. La Martinique développe aussi, mais encore timidement, l'aquaculture (élevage de crustacés et de loups caraïbes). La Martinique est aussi une région à fort potentiel touristique.

 

martiniqueBUREAU FRANCE - EUROPE

2 rue des Moulins - 75001 PARIS
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél.: 01 44 77 86 00 - Fax: 01 49 26 03 63

Service LOISIRS-ACCUEIL à PARIS
c/o Comité Martiniquais du Tourisme 2 rue des Moulins - 75001 PARIS
Tél.: 01 44 77 86 11 - Fax : 01 49 26 03 63
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Service LOISIRS-ACCUEIL en MARTINIQUE
Immeuble "Le Beaupré" Pointe de Jaham - 97233 Schoelcher - Martinique
Tél.: 05 96 61 61 77 - Fax : 05 96 61 22 72
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Pin It