lutter contre le froid

 

Le froid a des aspects positifs puisqu’il est utilisé pour la conservation des aliments, il revigore la peau (quand il s’agit d’un froid sec), il est efficace comme anesthésiant en agissant sur les nerfs et éradique parasites et insectes.

La notion de froid est relative puisqu’elle s’applique à tout corps ayant une température moins élevée qu’un autre (transfert thermique).

Dans la vie quotidienne, le froid est associé aux basses températures et à l’hiver. Lorsque la température est égale ou inférieure à 0°C, le froid permet aux précipitations de se transformer en flocons de neige.

lutter contre le froid - Neige lutter contre le froid - Neige et gants

L'être humain est homéotherme, c'est à dire qu'il régule sa température interne par différents mécanismes, à la différence des poïkilothermes (animaux ayant une température corporelle capable de varier avec celle de leur milieu, appelé à tort animaux à "sang froid").

Le froid déclenche une réponse thermorégulatrice de la part du corps humain. La valeur optimale pour l’ensemble des fonctions vitales du corps se situe aux alentours de 37°C. 

C’est l’hypothalamus qui régule les pertes de chaleur et la production de chaleur (thermogenèse).
En cas de froid intense deux mécanismes physiologiques se mettent en place : Une réduction de la déperdition de chaleur à la surface du corps grâce à la vasoconstriction cutanée et une augmentation de la production de chaleur par l'activité musculaire. Les frissons, secousses de la musculature, ne demandent aucun travail mécanique et libèrent de l’énergie sous forme de chaleur.

L’organisme peut donc lutter contre le froid, en revanche si l’effort persiste trop longtemps, les efforts fournis par l’organisme peuvent s’avérer insuffisant et le froid peut causer divers symptômes : hypothermie, brûlure cutanée, engelure, inflammation des voies respiratoires (bronchite)…

 

Chauffage des pièces de la maison

Il est recommandé de garder une température des pièces supérieure ou égale à 19°C et 22°C pour les salles de bain. Le mieux est d’avoir une température homogène dans toutes les pièces.

D’après l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME)  1 °C de plus, c'est 7 % de consommation en plus.

lutter contre le froid - économie d'énergie lutter contre le froid - cheminée

La température et le froid sont 2 choses différentes. On peut avoir froid dans une pièce chauffée à plus de 20 °C, pour des raisons de santé (mauvaise circulation sanguine par exemple), par son habillement (choix des matières), par son manque d’activité (posture statique), de par la circulation de l'air et de l'humidité.

La mauvaise isolation du logement (murs froids) donne aussi la sensation de froid alors que les températures de chauffage peuvent être élevées.
Il est donc indispensable d’isoler correctement votre logement, vous ferez des économies et vous sentirez mieux.

 

 

Les bons gestes contre le froid

  • Protéger les extrémités : mains, pieds et tête (on perd la chaleur par les parties non couvertes, 7 à 10% de la chaleur corporelle est perdue par la tête). 
  • Se couvrir le nez et la bouche pour respirer moins d’air frais 
  • Porter des vêtements en coton, et sous vêtement respirant (permettant d’évacuer la transpiration)
  • Superposer les vêtements en couches afin que l’air entre chaque vêtement joue le rôle d’isolant. 
  • Porter une veste ou un manteau imperméable et coupe-vent. 
  • Eviter les vêtements serrés qui auraient tendance à couper la circulation sanguine. 
  • Utiliser une chaufferette (chauffage corporel ponctuel ) au besoin

lutter contre le froid - Bien se couvrir lutter contre le froid - Rester au chaud

 

Faut-il boire chaud ?

La température du corps est régulée en permanence pour rester à 37°C. Quand on boit ou mange quelque chose, de chaud ou de froid, cette régulation est perturbée. Il est donc recommandé en été comme hiver, de consommer des boissons proches de notre température corporelle (37°C) pour éviter au corps de fournir des efforts pour palier à cette différence de température.

Une boisson chaude vous permettra de vous réchauffer les mains, calmer votre douleur de gorge (toux) et atténuer votre nez qui coule, et  apportera les nutriments nécessaires (thé, tisanes, infusions, soupes) pour donner de l’énergie au corps. Cela donne une sensation de chaleur immédiate. Le paradoxe c’est qu’en apportant de la chaleur au corps, les récepteurs envoient le message au cerveau qui va alors activer les circuits de refroidissement corporel, c’est-à-dire la sudation. Voilà une des raisons pour laquelle on boit des boissons chaudes dans les pays chauds. Or la transpiration en hiver va humidifier les vêtements et avoir un effet négatif d'où l'importance d'avoir des sous vêtements respirants.

A l’inverse en été si l’on boit trop froid, de fausses informations sont envoyées aux thermocapteurs internes. La sudation est ralentie voire stoppée. Le corps peut alors accumuler trop de chaleur et mettre en danger certaines fonctions au lieu de l’éliminer.

Favorisez donc les boissons à température ambiance en été et pas trop brûlante (tiède) en hiver.

boire chaud - Hiver lutter contre le froid - isolation - boissons chaudes

 

Tordons le cou à certaines idées reçues 

 

La température des hommes n’est pas plus élevée que celle des femmes.

lutter contre le froid - température corporelle homme femme

La variation entre les deux n’est que de l’ordre de 0,2°C. La différence tient au fait que les hommes ont une masse musculaire plus importante. Or ce sont les muscles qui produisent de la chaleur, leurs corps se rechauffent donc plus facilement.

 

L’alcool ne tient pas chaud !

lutter contre le froid - Alcool ne rechauffe pas!

L’alcool favorise la dilatation des vaisseaux sanguins et envoie du sang chaud vers la peau. Cet effet est temporaire. L’alcool augmente en réalité le risque d’hypothermie puisqu’il empêche le corps de frissonner naturellement pour se réchauffer. L’organisme ne se défend plus contre le froid.

 

 

Pin It