allergies

 

Les allergies, c'est ce que l'on appelle une réaction excessive de l'organisme vis à vis de substances qui provoque une réponse immunitaire démesurée. L’état pathologique qui en résulte est dit d’hypersensibilité. Hypersensibilité qui se manifeste par des symptômes variés, bénins ou graves, aboutissant parfois à un choc mortel.

Ces substances peuvent être très diverses : acariens, pollens, poils d'animaux, aliments...On les regroupe sous le nom d'allergènes car elles provoquent l'allergie. On dissocie trois grands groupes d'allergènes : les acariens, les alimentaires et les "chimiques". Nous ne sommes pas tous sensibles à ces allergènes de la même façon. Certains individus ne développent pas d'allergie.

Il existe des facteurs de prédisposition génétique : un "terrain" favorisant la survenue des allergies est dit atopique. Chez les individus dont les deux parents développent des allergies, la probabilité de faire des allergies est de 70 %, alors qu’elle n’est que de 5% si aucun des parents ne fait d’allergie.

Les allergies font en général leur apparition au cours de l'enfance, de l'adolescence ou au début de l'âge adulte, mais il arrive qu'elles se développent aussi pour la première fois à un âge plus avancé.

Des facteurs psychologiques liés aux conflits émotionnels peuvent également déclencher des allergies, certaines allergies peuvent donc être classées parmi les troubles liés au stress.

Les acariens

acariensIls sont responsables de plus de la moitié des manifestations allergiques. Les acariens de la poussière sont des acariens dits "domestiques", c'est à dire vivant dans la poussière des maisons. Ils aiment la chaleur et l'humidité, on les trouve principalement dans les matelas, oreillers, peluches, moquettes... Par contre ils ne supportent pas les très fortes températures. Bien qu'ils soient inoffensifs par eux-mêmes, leurs déjections contiennent des molécules nocives à l'origine de nombreuses réactions à la poussière et de certaines formes d'asthme. Ils disparaissent totalement au-dessus de 1500 mètres d'altitude et sont plus abondants à l'automne. Les acariens se nourrissent des très fines particules de peaux mortes. Même avec un bon entretien, on ne peut pas éliminer complètement les acariens. on peut en revanche limiter au maximum le contact avec eux. Ainsi, il est donc important d'isoler notre literie avec une housse "anti-bactériens", car le lit est leur habitat favori.

 

Les allergies alimentaires

Les tendances et les habitudes alimentaires ont considérablement évoluées, on produit de tout et n'importe quoi du moment que ça se vend. Dans un souci de productivité intense, les industriels négligent souvent de mentionner la présence, en faible quantité d'allergènes, potentiellement dangereuse. Dans l'alimentation des bébés, on s'étonne de voir des biscuits à base d'oeufs, des crèmes à base d'arachide et des petits pots à base de kiwi ou de fraises... C'est pourquoi il faut être extrêmement prudent dans nos choix alimentaires pour ne pas s'exposer à des risques d'allergies, surtout qu'un contact précoce avec ses allergènes oriente l'organisme vers une réponse de type allergique et conditionne donc ainsi la réalisation de nouvelles allergies dans l'avenir.

 

Les allergies "chimiques"

Produits de connotation très négative dans le grand public ils sont notre quotidien d'environnement dans les crèmes, savons, shampooings, spray, désodorisants, etc. La pollution de nos habitats est aussi un facteur d'allergies chimiques : du pot pourri au désinfectant parfumé en passant par les bâtons d'encens nos milieux aériens se sont enrichis de produits chimiques dont notre organisme doit s'acclimater.

Toutes les allergies déclenchent des pathologies très différentes plus ou moins importantes en fonction des individus : éternuements, obstruction du nez, yeux rouges, asthme, eczéma (démangeaisons)... L'allergie est une maladie due à une réponse excessive et inadaptée de notre organisme vis à vis de l'environnement (alimentaire, chimique ou aérien).

Afin de réduire ou stopper les allergies, il y a plusieurs façons :

  • La première c'est l'éloignement ou la suppression de la cause de l'allergie lorsque cela est possible. Les personnes allergiques aux animaux, devront minimiser les contacts rapprochés, et surtout nettoyer fréquemment l'environnement dans lequel ils évoluent afin d'éliminer un maximum les poils, source d'allergie. il est recommandé de supprimer la cause de l'allergie, mais ce n'est pas toujours réalisable, comme dans le cas des pollens.

 

  • La deuxième c'est le traitement des conséquences de l'allergie (anti-allergiques / anti-histaminiques / anti-inflammatoires). Cela permet le bon contrôle de l'asthme, de la sinusite, de l'urticaire c'est un préalable à une bonne prise en charge car cela redonne à la peau et aux muqueuses une imperméabilité vis à vis de l'environnement.

 

  • La troisième c'est le traitement spécifique de l'allergie (ou désensibilisation). Son but est d'habituer l'organisme à la présence de l'allergène afin qu'il le tolère. Elle est efficace, diminue le risque de faire de nouvelles allergies mais n'est pas un traitement anodin : elle nécessite la compétence d'un médecin allergologue pour sa mise en place, et est conseillé pour des cas d'allergies respiratoires. La désensibilisation se pratique entre l'âge de 5 à 50 ans, mais elle est tout à fait possible chez l'enfant plus jeune. Elle est surtout efficace chez l'enfant et le jeune adulte puisque les symptômes sont encore peu sévères et le nombre d'allergènes responsable est limité.

 

Allergies : Les Tests

test cutaneAvant de débuter le traitement, le médecin interroge le malade pour préciser les lieux et le moment d'apparition de l'allergie. Un examen détaillé lui permet de déterminer le type d'allergie. Des tests cutanés ("Prick-tests") identifient le ou les allergènes responsables : ils provoquent une réaction locale (rougeur et papule) lorsque le sujet est sensibilisé à une substance.

Le traitement
Le traitement s'administre de deux façons :
- par des injections sous cutanées avec des doses croissantes d'allergène responsable de l'allergie.
- par voie sub-linguale, c'est à dire par absorption du médicament déposé sous la langue à la dose prescrite.

La durée
Le traitement par désensibilisation doit être poursuivi entre 3 et 5 ans pour être efficace. Une première évaluation de son efficacité est faite au bout de 6 mois.

 

 

Pin It