psoriasis

 

Le psoriasis : qu'est-ce que c'est ?

Le psoriasis est une maladie chronique de la peau, caractérisée par des lésions érythémato-squameuses. Le psoriasis est fréquent, aussi bien chez l'homme que chez la femme mais reste très rare chez les personnes de peau noire. Le psoriasis touche près de 3% de la population mondiale.

Le psoriasis n'est pas une maladie contagieuse. Le psoriasis est une maladie relativement peu grave mais a des conséquences importantes sur la qualité de vie des malades, à cause des modifications physiques parfois importantes. La rémission est souvent longue et désespérante. La cause de la maladie reste inconnue malgré toutes les études récentes. Des antécédents familiaux de psoriasis sont fréquents, la maladie serait donc d'origine génétique pour partie.

psoriasis psoriasis psoriasis

 

L'apparition de la maladie du psoriasis

L'apparition du psoriasis nécéssite donc généralement une prédisposition génétique et un facteur déclanchant, comme le stress ou un affaiblissement des défenses immunitaires. Le début de la maladie est progressif et se produit le plus souvent dans un âge compris entre 10 et 40 ans. Des lésions commencent à apparaitre sur le corps : arrondi ou ovale, bien limité, formé d'une base érythémateuse (rougeur), les lésions sont surmontées de nombreux squames en tache de bougie. Les squames correspondent aux cellules mortes en excès qui s'accumulent. Le renouvellement cellulaire est en effet accéléré avec le psoriasis. L'épiderme se renouvelle en 4 jours au lieu de 28.

La topographie des lésions est très caractéristique, atteignant la face d'extension des membres (genoux et coudes), le dos, les fesses, le pourtour du nombril et le cuir chevelu. Les lésions évoluent par poussées, régressant et réapparaissant spontanément, sous l'influence d'une émotion, d'un stress ou d'une infection.

Le psoriasis apparait abondamment dans des périodes de stress émotionnel, choc psychoaffectif, une insolation intense de la peau, puberté et ménopause, infections bactériennes, et peuvent être dû à la prise de certains médicaments ( traitement par la chloroquine, le lithium, les antipaludéens de synthèse, les bêtabloquants, la digoxine...).

psoriasis psoriasis

 

Les différentes formes du psoriasis

Le psoriasis se décline en plusieurs types :

- Le psoriasis du visage (amélioré par le contact fréquent avec le soleil );
- Le psoriasis de l'ongle ;
- Le psoriasis palmoplantaire ;
- Le psoriasis généralisé érythrodermique avec altération de l'état général ;
- Le psoriasis pustuleux.
- Le rhumatisme psoriasique réalise une polyarthrite chronique ou un tableau ressemblant à la spondylarthrite ankylosante.

Les lésions articulaires prédominent aux doigts et au rachis. Les lésions cutanées peuvent survenir avant, pendant ou après le début des douleurs articulaires.

Le psoriasis est une maladie qui se rapproche parfois de l'eczéma, du lupus, de la mycose, d'une syphilis secondaire, d'un épithélioma spinocellulaire, d'une dermite de grattage... c'est pourquoi le diagnostic est important car par exemple les traitements traditionnels de la polyarthrite (sels d'or, cortisone, anti-paludéens de synthèse...) sont ici contre-indiqués. La biopsie est parfois utile pour conforter le diagnostic.

 

Les traitements du psoriasis

Selon la forme, l'étendue et la gravité de la maladie, différents traitements peuvent être proposés. Un traitement cutané est évidemment requis mais un suivi psychologique est parfois nécessaire pour accompagner le patient dans sa guérison.

Pour la forme la plus commune du psoriasis, le traitement consiste à appliquer des pommades décapantes plus ou moins associées à des anti-inflammatoires corticoïdes. Ces pommades, lotions, crèmes... sont généralement à base d’acide salicylique qui a des vertus kératolytiques. c'est à dire capable de dissoudre la kératine, principale protéine constituant la couche supérieure de l'épiderme. Des analogues de la vitamine D sont capables de réguler la kératine et peuvent aussi être utilisés en application locale : le calcipotriol et le tacalcitol.

Des goudrons de houille, huiles de cade ou du dithranol peuvent être utilisés en application locale, mais ils ont l’inconvénient d’être très tachants. Le tazarotène est parfois utilisé, il inhibe la prolifération cellulaire qui est excessive dans le psoriasis. Des médicaments de type cytostatiques très puissants peuvent être très efficaces mais sont mal tolérés par l'organisme.

L'exposition au soleil est conseillée et les cures thermales peuvent aussi avoir une certaine efficacité.

En cas de psoriasis très étendu, il est fréquent d’utiliser la puvathérapie. Cette technique consiste à administrer par voie orale au malade des agents photosensibilisants (généralement des psoralènes) et de l'exposer aux rayons ultraviolets de forte intensité. L'administration de rétinoïdes comme l'acitrétine pendant la durée de la puvathérapie permet de diminuer la quantité de rayons UV nécessaires pour obtenir la guérison.

Dans les psoriasis sévères, la vitamine A et d'autres médicaments sont associés à la puvathérapie. Des dérivés du rétinol (vitamine A1) actifs par voie orale : l'acitrétine est efficace dans le psoriasis pustuleux. Leur risque tératogène (malformations du foetus) chez la femme enceinte ou en voie de l'être en limite l'utilisation.

Les formes graves sont traitées en milieu spécialisé par des substances très puissantes telles que des antimitotiques (méthotrexate) ou des immunosuppresseurs (ciclosporine). La corticothérapie par voie générale est contre-indiquée en raison du grave rebond à l'arrêt.

Pour plus d'information, consultez votre médecin traitant.

Pin It