tony meilhon

 

C'est en Janvier 2011 que la presse nationale commence à s'intéresser à Tony Meilhon.

Un proche de la famille Meilhon raconte que Tony Meilhon a eut une enfance difficile. Son père était alcoolique et violent. Un de ses frères est né du viol de sa mère par son grand-père. Après la mort du père de Tony Meilhon, sa mère Jocelyne refait sa vie avec un autre homme, avec lequel Tony ne s'entend pas. A 8 ans Tony Meilhon commence à quitter en douce l'école et sombre doucement dans la délinquance. A 16 ans, Tony vole une voiture et fonce dans un poteau avec l'intention de se donner la mort pour une histoire de coeur.

Tony Meilhon trouve ensuite un emploi de gardien à l'aéroport de Nantes. Puis fais un apprentissage de peinture mais rien ne dure. Sa mère tente de le convaincre d'aller voir un psychologue mais il refuse toute aide.

Sa soeur le décrit comme un individu double, un homme "adorable", ayant le coeur sur la main, aimant les enfants, et à la fois quelqu'un de violent quand tout ne va pas comme il veut. Il devient incontrôlable.

tony meilhon2Du portrait d'un enfant capricieux, sa mère passe à celui d'un homme inquiétant : "Quand on lui disait non, il devenait fou, très agressif. Il était très possessif au niveau des femmes. Il lui est arrivé de me menacer de mort, il me traitait de grosse salope, de grosse putain, il disait qu'il voulait me tuer, tuer sa femme, tuer le petit, et après se tuer... " puis elle continue en disant qu'il n'aurait jamais fait ça dans son état normal. Tony Meilhon prenait des drogues dures et cela avait pour conséquence d'exacerber sa nature violente.

Sorti de prison en février 2010, Tony Meilhon, qui a déjà fait l’objet de 15 condamnations, dont une pour le viol d’un codétenu en 1997, avait été visé par sept plaintes déposées par sa famille et ses proches ces derniers mois.

Tony Meilhon semble néanmoins se "stabiliser", il trouve un emploi de chauffeur livreur et s'installe avec Anne-Sophie sa nouvelle compagne et son petit garçon de 4 ans et lui dit vouloir prendre un nouveau départ. Mais à partir de Mai 2010 la relation se dégrade. Tony Meilhon devient de plus en plus jaloux à l'égard des collègues de travail d'Anne-Sophie. Tout l'énerve très rapidement. Au mois de juillet Tony commence à être violent et à épier chaque fait et geste de sa compagne.

Il est de plus en plus menaçant. Il va même jusqu'à incendier la voiture d'une de ses collègues de travail, laquelle déposera plainte. Anne-Sophie réagit lorsque Tony la menace elle et sa famille : "Je vais te tuer! Je vais tuer ton fils!

Et j’irai tuer ta mère à Fougères (Ille-et-Vilaine) et je vais me tuer après". Tony répète ces menaces une dizaine de fois en quinze jours, il lui dit aussi être un "prédateur", "être quelqu'un de pervers", il en voulait aussi beaucoup à sa mère qu'il disait vouloir tuer également. Leur histoire prend fin, et la violence semble s'être apaisée entre eux.

Quelques semaines plus tard, en novembre 2010, Anne Sophie le dépanne en l'hébergeant. Mais Tony récupère les clés de l'appartement et ne semble pas décidé a vouloir repartir. Les choses basculent le 24 décembre lorsqu'il force Anne Sophie a avoir des relations sexuelles avec lui. Le 26 décembre, elle profite de son départ pour changer les serrures et porter plainte pour "menaces de mort réitérées" et "agressions sexuelles".

Début janvier 2011, Tony Meilhon vient rôder autour de la maison de sa mère en voiture, la suivant jusque chez mon médecin. Sa mère est allé prévenir les gendarmes parce qu'elle pressentait que quelque chose de grave allait se produire, mais à leur arrivée Tony avait disparu.

Tony Meilhon figure sur le fichier des personnes recherchées depuis le 4 janvier 2011 parce qu'il n'avait pas signalé son changement d'adresse. Une mesure pourtant obligatoire pour toute personne inscrite au fichier judiciaire auteur d'infractions sexuelles.

 

Quand la route de Tony Meilhon croise celle de Laëtitia Perrais

Que sait-on de cette jeune fille? Finalement pas grand chose!

Laëtitia est décrite unanimement par ses proches comme une jeune fille timide et sérieuse. Avec sa soeur jumelle Jessica, elles ont grandies à Nantes avec Franck et Sylvie, leurs parents biologiques. A 12 ans, leurs parents se séparent. Sylvie leur mère souffre d'une grave dépression et c'est leur père Franck qui obtient la garde.

Les services sociaux le déclarent pourtant dans l'incapacité de prendre en charge ses enfants. Elles seront donc placées en famille d'accueil, chez Gilles et Michelle Patron, avec Gaëtan, un garçon de leur âge.

laetitia perrais laetitia perrais

Les jeunes filles se sentent heureuses dans ce nouvel environnement. Toutes deux elles préparent un CAP hôtellerie à Saint-Nazaire. Après un stage au Café de la Gare à La Bernerie-en-Retz, Laëtitia trouve une place de serveuse au restaurant de L'Hôtel de Nantes où sa sœur a déjà travaillé. Sérieuse, professionnelle, toujours à l'heure, elle fait si bonne impression que sa patronne lui fait entièrement confiance et commence à lui apprendre à se servir de la caisse, "un privilège".

Ses parents biologiques lui rendent visite, les filles ont en effet conservé le contact.

Dans le village les jeunes de son âge ne la connaissent que "de vue", en effet la jeune fille rentrait directement de son travail à son domicile jusqu'au jour où elle fait la connaissance de Tony meilhon, présenté par une connaissance commune quinze jours avant sa disparition. Laëtitia Perrais s'inquiétais de leur différence d'âge, et commença à mentir à se famille d'accueil pour aller rejoindre Tony Meilhon qu'elle venait tout juste de rencontrer.

Mardi 18 janvier 2011, Laëtitia Perrais arrive vers 18h30 à l'hôtel de Nantes pour y reprendre son service. Marie Deslandes la patronne la surprend quelques minutes avant enlacée dans les bras de Tony Meilhon, la carrure de l'homme est imposante, et cette relation la surprend, d'autant que la jeune fille qui est plutôt proche d'elle ne lui en avait jamais parlé.

Tony Meilhon attend, garé dans l'ombre Laetitia à la sortie de son travail. Un scooter passe devant ses phares, Tony démarre pensant qu'il s'agit de Laetitia et la suit dans l'espoir de la rattraper. Six kilomètre plus loin a proximité du Mc Donald's au rond point des Gentelleries à Pornic, faute d'inattention ou volonté de la stopper, Tony Meilhon heurte le scooter. Il s'agit en réalité de Steven, 18 ans, l'autre apprenti de l'hôtel-restaurant. Tony Meilhon repart aussitôt à l'hôtel pour retrouver Laetitia.

Tony Meilhon et Laetitia Perrais vont alors prendre un verre au Barbe Blues. Aux alentours de 1 heure du matin, un ami proche de Laetitia reçoit un appel inquiétant, la jeune fille dit avoir été violée mais n'en dira pas plus parce qu'elle n'a quasiment plus de batterie à son portable. on ne la reverra pas...

Vers 1h30 du matin, route de la Rogère, entre La Bernerie-en-Retz et Pornic, deux habitants sont réveillés par un bruit venant de la route mais ils se rendorment. Gilles Patron entends une portière de voiture claquer violemment, il sort sur le trottoir mais ne voit rien et retourne dormir selon ses déclarations.

Ce qui semble étonnant puisqu'à 7h30, Gilles Patron et Jessica Perrais découvrent le scooter de Laetitia couché sur le coté de la route, le moteur encore allumé. Seules les chaussures de la jeune fille sont à proximité. Si le scooter s'était trouvé à cet endroit à 1h30 quand Gilles Patron est sortit, pourquoi n'a-t-il pas entendu le bruit du moteur tourner au milieu de la nuit calme ?

 

Laetitia Perrais avait 18 ans

laetitia perrais

Les soeurs jumelles, Laetitia et Jessica avait fêté leur 18ème anniversaire.

 

Le début de l'enquête

Mercredi 19 janvier 2011. A 7h25, Jessica Perrais découvre le scooter de sa soeur, Laëtitia, couché à une cinquantaine de mètres de la maison familiale, route de la Rogère, entre Pornic et La Bernerie-en-Retz. Les chaussures de Laëtitia se trouvent à côté du deux-roues, laissant présager de faits très graves. Une quarantaine de gendarmes de la compagnie de Pornic lancent les recherches, renforcés par des hommes de la section de recherche d'Angers, un hélicoptère, deux équipes cynophiles, des techniciens en identification criminelle. En milieu d'après-midi, le suspect numéro un est déjà identifié à partir de témoins qui ont vu Laëtitia à plusieurs reprises avec un homme d'une trentaine d'années. L'homme en question a été condamné treize fois, dont deux devant la cour d'Assises. Il s'agit de Tony Meilhon, 31 ans, avec qui elle a été aperçue plusieurs fois dans la soirée. La jeune fille le connaissait depuis une quinzaine de jours.

laetitia perrais tony meilhon

Le Jeudi 20 janvier, dans la nuit, les gendarmes localise Tony Meilhon, notamment grâce à des appels envoyés à partir du portable de Laëtitia. Il semblerait que le soir de sa disparition aurait eut le temps d'envoyer un sms à un ami dans lequel elle disait avoir été violée.

Tony Meilhon vit dans une caravane sur le terrain d'un cousin et de sa famille, absents depuis quelques jours. Il est interpellé dans la maison vers 6 h par les hommes du GIGN. Légèrement blessé par l'explosion de la porte, il est conduit au centre hospitalier de Saint-Nazaire avant d'être placé en garde à vue. Durant son interrogatoire, Tony Meilhon admet une collision avec le scooter, ayant entraîné la mort de la jeune femme. Il aurait indiqué avoir jeté le corps dans la Loire.

Samedi 22 janvier 2011, Tony Meilhon est présenté au procureur de Nantes puis à un juge d'instruction. Il est mis en examen pour "enlèvement suivi de mort". La décision de sa mise en détention provisoire est différée de quatre jours, Tony ayant refusé l'assistance d'un avocat. Les interrogatoires se poursuivent mais Tony Meilhon reste silencieux et se maintient à sa première version des faits : un accident mortel. Les gendarmes ne croient pas sa version des faits, et poursuivent les investigations dans des lieux ciblés déterminés à partir des habitudes de Tony. Une équipe de plongeurs de la gendarmerie fouille notamment les points d'eau autour de Pornic, à Arthon-en-Retz le dimanche 23 ou encore à Couëron.

laetitia perraisMardi 25 janvier 2011, Lors de sa visite aux Chantiers STX de Saint-Nazaire, le Président de la République Nicolas Sarkozy évoque avec émotion l'affaire de la disparition de Laëtitia Perrais. Il revient sur le suivi socio judiciaire de Tony Meilhon, expliquant "qu'un tel drame ne peut rester sans suite".

La mise à l'épreuve de deux ans et l'obligation de soins contenue dans la dernière condamnation de Tony Meilhon n'ont pas été mises en place, après sa sortie de détention en février 2010. Pire, le suspect avait fait l'objet de sept plaintes depuis sa sortie de prison, dont une pour viol. Lors de la visite de la famille d'accueil de Laëtitia à l'Elysée, le Président, mais aussi le ministre de la justice et le ministre de l'intérieur ont pointé "une défaillance de la chaîne pénale".

La police ne trouve toujours aucune trace de Laëtitia Perrais et l'espoir de la retrouver vivante s'amenuise. De nombreux appels à témoins sont lancés.

L'ex copine de Tony Meilhon déclare qu'il aurait pu tuer Laëtitia pour se venger d'elle. Qu'il ne parlera pas, et qu'elle le croit capable de faire deux cents kilomètres dans la nuit pour cacher le corps.

Plus Grave, un ami de Tony déclare l'avait croisé au lendemain de la disparition de Laëtitia sur la route entre le restaurant où elle travaillait et son domicile à bord d'une Peugeot 106 blanche, avec deux grands seaux de plastique noir et un grillage à l'arrière. Tony se serait confié à lui en lui disant avoir accidentellement tué un homme et avoir découpé le corps. Les policiers avaient effectivement retrouvé des taches de sang dans sa voiture. Ils s'orientent désormais vers la possibilité de retrouver un corps démembré.

Après des fouilles minutieuse de la caravane où il vivait, des restes d'objets métalliques (instrument de découpe), des boucles d'oreille, une boucle de ceinture ont par ailleurs été découverts sous un tas de cendres.

Xavier Ronsin, procureur de la République de Nantes, décrit un Tony Meilhon "aujourd'hui muré dans son silence, dans ses dénégations. Sa seule attitude devant les enquêteurs et devant les juges, c'est un sourire goguenard", promettant : "Nous nous passerons de son aide, nous retrouverons le corps de Laëtitia".

laetitia perrais gilles michele patron

La police tente de retracer le parcours exact de la voiture entre le 18 et le 20 janvier. de nouveaux appels à témoins sont émis.

Mardi 1er février 2011, en fin de matinée, des plongeurs de la gendarmerie font une macabre découverte dans le plan d'eau du Trou Bleu, à Lavau-sur-Loire à 45 km de Pornic : un corps mutilé. Un endroit où Tony Meilhon allait souvent pêcher étant plus jeune et que les enquêteurs sondaient depuis la veille. La tête et les membres ont été lestés par un grillage. D'autres recherches vont être menées pour retrouver le reste du corps.

tony meilhon tony meilhon

 

Les enquêteurs pensent aussi rapidement aux deux jeunes garçons (Rémy Calmejane et Grégoire Rigault) disparus mystérieusement à 24 heures d'intervalles début décembre 2010 à Nantes.

Une tête, deux bras et deux jambes avaient été découverts entremêlé dans un morceau de grillage. Mais les analyses dentaires ont permit aux policiers à 99,9 % d'affirmer qu'il s'agissait bien du corps de Laëtitia Perrais. L'autopsie du corps révèle que Laëtitia Perrais est morte par strangulation.

Une veillée de prière et de recueillement, organisée à l'église de La Bernerie a réuni près de 200 personnes. L'avocat de la famille d'accueil de Laëtitia a exprimé "leur désir de comprendre" et "leur regret du mutisme du suspect".

afp laetitia perrais

 

Carte situant l’étang où a été retrouvé mardi le corps de la jeune Laetitia, disparue dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011 près de Pornic Nous sommes anéantis par ce qui nous arrive. L’horreur de ce drame est inacceptable. Notre douleur est sans nom, a brièvement confié en début de matinée la mère d’accueil de Laetitia, Michèle Patron, à des journalistes rassemblés devant sa maison à Pornic. (AFP)

Les recherches se poursuivent dans l'étang où le corps démembré et incomplet de la jeune Laetitia a été retrouvé mardi 1er février 2011. Il était en cours de vidange jeudi 3 février 2011 avec le concours de la sécurité civile et d'unités spéciales notamment mobilisées après la tempête Xynthia à la Faute-sur-Mer en Vendée, un travail qui prendra plusieurs jours. 150 gendarmes restaient toujours mobilisés.

Mardi 8 février 2011, deux hommes, de 33 et de 35 ans, ont été placés en garde à vue. Tous les deux connaissait Tony Meilhon et l'un d'eux aurait été aperçu en sa présence au lendemain de la disparition de Laëtitia. Un interrogatoire va se poursuivre afin de déterminer dans quelle mesure ce dernier aurait pu venir en aide à Tony Meilhon pour se débarrasser du corps que la police n'arrive toujours à retrouver au complet.

Tony Meilhon est une nouvelle fois auditionné au tribunal de Nantes le vendredi 11 février 2011 mais refuse de parler. Dimanche 13 février 2011 dans la soirée il tentera de mettre fin à ses jours en avalant de l'eau de javel faiblement diluée. Tony Meilhon a été hospitalisé au CHU de Rennes, ses jours ne sont pas en danger.

Le procureur, Xavier Ronsin indique dans un communiqué que Tony Meilhon aurait motivé son geste par la volonté de dénoncer l'insuffisance de calories des repas fournis par la prison et non pas pour un quelconque regret dans les faits qui lui sont reprochés.

En mars 2001, Tony Meilhon tente une deuxième fois de se suicider, il est placé en UMD, unité pour malades difficiles à l'hôpital psychiatrique de Plouguernevel (Côte d'Armor).

Samedi 9 avril 2011, après plusieurs mois d'investigation sur le terrain, la police parvient enfin à trouver un tronc humain, bien que celui-ci ait été lesté d'un parpaing, dans un étang à Port-Saint-Père, entre Nantes et Pornic. L'autopsie a permit de déterminer qu'il s'agissait bien du corps manquant de Laëtitia.

 

Rebondissement et peut être un mobile de meurtre pour Gilles Patron ?

Nouveau rebondissement dans la vie de Jessica Perrais, la soeur jumelle de Laetitia. Le 17 août 2011, Gilles Patron, père d'accueil de Laetitia et Jessica Perrais a été mis en examen pour agressions sexuelles et viols sur Jessica. Il a également été mis en examen pour agression sexuelle sur deux amies de Jessica, et incarcéré. Son agrément de famille d'accueil lui a été retiré par le conseil général de Loire-Atlantique. L'avocat de Gilles Patron a déclaré que Gilles Patron reconnait des relations consenties, il évoque une relation fusionnelle avec Jessica à sa majorité. La jeune fille quand à elle déclare que ces relations sexuelles se déroulent depuis ses 16 ans mais Jessica n'a pour l'instant pas porté plainte. Son père biologique n'entend pas rester là et va déposer plainte contre Gilles Patron. Très présent dans les médias lors de l'enquête concernant le meurtre de Laetitia, Gilles Patron avait demandé la création de "fichiers des délinquants sexuels" et la mise en place de "surveillances réelles, efficaces" les concernant.

Ce nouvel élément nous dévoile un visage plutôt sombre et malsain du père adoptif de Laetitia et il convient maintenant de se demander dans quelle mesure ces agressions sexuelles n'auraient pu être un mobile de meurtre... Laetitia menaçait-elle de le dénoncer? Quel lien Tony Meilhon a avec Gilles Patron? Aurait-il été chargé de se débarrasser du corps par le propre père adoptif de Laetitia? Autant d'interrogations qu'il convient de soulever.

 

Tony Meilhon : suspect idéal ?

Tony Meilhon est condamné à la perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, pour le meurtre de Laetitia Perrais en 2011.

A la lecture de sa condamnation, Tony Meilhon s'était exprimé ainsi "Dehors, je suis un danger pour moi-même autant que je suis un danger pour les autres" mais avait toujours refusé qu'on le condamne pour le démenbrement qu'il nie toujours catégoriquement avoir commis.

Après une tentative de suicide en août 2016, puis une grève de la faim et de la soif en septembre 2016,Tony Meilhon a mis le feu à sa cellule le 21 septembre 2016 pour obtenir de l'administration du tabac gratuitement. Il a écopé jeudi 6 octobre 2016 d'un an de prison supplémentaire pour ce geste.

 

Des zones d'ombres continuent de planer autour de cette macabre histoire...

 

Pin It