blue whale challenge

 

Les challenges sur les réseaux sociaux n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Après le Mannequin challenge, ou le salt & ice challenge, voici le plus glauque d’entre eux : Le blue whale challenge.

Un challenge dont s’inspire le film "Nerve" (2016) d’Ariel Schulman et Henry Joost, où des défis filmés en direct sur internet vous incitent à prendre toujours plus de risques pour accomplir vos défis.

 

Le blue whale challenge prend son nom d’une légende d’après laquelle la baleine serait capable de se suicider en s’échouant volontairement sur une plage.

Le blue whale challenge comporte 50 défis au rythme d’un par jour, des plus anodins (dessiner, écouter des musiques, ne plus parler) au plus débiles (se frapper, se scarifier, regarder des vidéos lugubres, monter sur une grue…) et dont l’ultime épreuve sera de se donner la mort.

En à peine quelques semaines, le blue whale challenge venu de Russie, se propage en France. En novembre 2015, Irina Kambaline se suicide en se jetant sous un train, ce serait la première victime du mystérieux jeu "Blue Whale Challenge".

Un groupe baptisé "f57" présent sur le réseau social Russe "VKontakte", sorte de facebook local, partage les images de mutilation et des défis réalisés par la jeune fille. Le voyeurisme prend de l’ampleur rapidement, le groupe présente la mort comme un but ultime à atteindre, une délivrance aux problèmes de la vie, et de nouveaux candidats font leur apparition.

 

blue whale challenge blue whale challenge

Logo du groupe F57 - Symbole de la Baleine comme emblème

 

Le blue whale challenge se joue uniquement avec un "tuteur" (la baleine) qui transmet les défis à réaliser et guide le joueur tout au long du jeu. Il conditionne ainsi psychologiquement le joueur pour exploiter ses faiblesses et atteindre son but ultime : le pousser au suicide.

En mal de sensations beaucoup de jeunes fragiles ont déjà cédés à l’expérience. L’adrénaline et la frénésie gagnent les participants qui vont toujours plus loin sous la pression du tuteur et des internautes, ne se rendant même plus compte des risques qu’ils encourent et de la valeur de leurs propres vies.

Le blue whale challenge touche principalement les 12-15 ans, l’âge où l’on se construit, l’âge où l’on veut prouver des choses, l’âge où l’on est particulièrement fragile et manipulable. Profitant des problèmes de ces jeunes (différends familiaux, rupture, mélancolie, mauvaise intégration, isolement ou mauvais résultats à l’école…) ou simplement de leur témérité, le Blue Whale Challenge use du mal être de ces jeunes pour les manipuler et les pousser à commettre l’irréparable dans le simple but de faire du "buzz" sur leur dos et satisfaire des penchants sadiques.
Les tuteurs donnent alors du sens a LEUR vie au détriment de celles des autres.

blue whale challenge blue whale challenge

Cela commence par des défis stupides et sans conséquences lancés entre copains. L’effet de groupe et d’entrainement prends de l’ampleur, les défis vont toujours plus loin et le joueur pense qu’il ne peut plus reculer sans se ridiculiser ou décevoir les internautes. Le challenge est présenté comme le défi le plus dur du monde, de manière à valoriser le joueur et lui donner l’impression qu’il va établir un record du monde et qu’il pourra être fier de lui…  Le tuteur parle d’ailleurs d’honneur ou de loyauté pour mieux tromper les participants sauf que la réalité est toute autre. Il les pousse à s'auto-mutiler et à photographier leur "exploit" pour inciter d'autres à faire de même, en allant toujours plus loin dans l'horreur. Ils sont évidemment félicités d'avoir passer des étapes et sont guidés vers les suivantes. Si le joueur souhaite arrêter, le tuteur va alors le harceler et tenter de le convaincre pour qu'il continue.

 

blue whale challenge blue whale challenge

De nombreux drames se sont déjà produits. Plus de 130 morts sont déjà recensées dans le monde : se jeter du haut d’un immeuble,  mourir par pendaison, se jeter sous un train…

blue whale challenge blue whale challenge

blue whale challenge blue whale challenge11

 

Le groupe fonctionne exactement comme une secte, faisant exécuter des actions insensées à ses membres, en les convainquant qu’il faut le faire, qu’ils en sont capables et qu’ils peuvent ainsi donner du sens à leur vie !  Une fois le discours bien rodé, les protagonistes se délectent avec sadisme de leur pouvoir de persuasion, se sentant tout puissant et publient les vidéos toujours plus trash des suicides, faisant de nouveaux adeptes. Certains suicides sont filmés à distance, ce qui laisse penser que le tuteur et le joueur se rencontrent et que les morts sont mises en scène.

Plus la communauté grossit plus le "joueur" à l’impression d’être "important" quand il participe au blue whale challenge et plus la pression se fait sentir alors qu’en réalité il est la risée de tout le groupe qui le voit comme une stupide marionnette qui fait tout ce qu’on lui demande à son détriment. Mais pour une fois, il a l’impression d’être quelqu’un, de susciter de l’intérêt, il a l’impression qu’on l’écoute, qu’on est là pour lui, l’impression que sa vie prend un sens…. Sauf que tout ceci n’est qu’une mascarade. Personne dans ce groupe ne se soucie de lui, ni même de sa vie…

La fonction "live" des vidéos sur les réseaux sociaux a vu le nombre de suicide grimper en flèche. Chacun cherchant à "exister", à marquer les esprits…  et passer un message dans ce monde où plus personne ne s’écoute et ne prête attention aux autres.

Rappelons à ces tuteurs que la provocation au suicide est passible de 5 ans d’emprisonnement et de 75000€ d’amende.

 

Le seul vrai défi : la vie

Rappelons aux jeunes tentés par ce jeu, que le seul défi qu’il faut relever c’est celui de la vie !

Nous serons blessés, beaucoup blessés, nous perdrons des gens que nous aimons, on se moquera de nous, on nous insultera, on nous fera tomber, on aura l’impression d’être seuls, pas compris, nous échouerons encore et encore et puis vous nous relèverons, parce que la vie a construit un destin pour nous, nous aimerons à nouveau, nous trouverons ce bonheur que nous avions cru impossible, nous réussirons parfois, pas tout le temps, mais nous continuerons à nous battre en dépit des difficultés, parce que notre vrai défi c’est celui de notre propre vie !

La vie est faite de cycles. L’école primaire, le collège, la fac, le travail, les loisirs, la retraite… chaque période est faite de gens différents, on les aime et on en perd certains, chaque période amène ses peines et ses joies.

Chaque période, chaque histoire d’amour nous fait grandir, nous apprend des choses sur nous même et sur la vie, nous prépare à vivre autre chose. Il faut accepter la douleur comme faisant partie de la vie et comme nécessité pour avancer vers une autre période. On perd notre chien, notre chat, mais comment imaginer ne plus en aimer quand on sait à quel point ils ont été importants pour nous et que nous l’avons été pour eux, simplement par peur de souffrir ? S’interdire d’aimer, s’interdire de vivre…  ne fait qu’amplifier notre tristesse. Il faut se faire violence contre nous même.

Parce qu’au fond le défi de la vie, c’est celui de nous aimer nous-mêmes et de nous donner la chance de vivre notre vie telle que nous l’imaginons….  Alors relevez votre défi, celui de vous battre contre votre propre noirceur pour enfin trouver ce monde de sérénité et de paix intérieure auquel vous aspirez, parce que c’est bel et bien dans la vie qu’il se trouve. Si vous voulez vous sentir capable de faire des choses, et prouver au monde votre valeur, faites le pour la seule personne qui compte : Vous. Le seul sens qu’on peut donner à sa vie, c’est de la vivre !

 

Liste des défis du blue whale challenge

La liste des défis est édifiantes et on a peine à croire que des adolescents puissent aller au bout sans se douter qu’on se moque d’eux !

1 - Ecris F57 sur ta main
2 - Lève toi à 4h20 et regarde des vidéos effrayantes (musiques tristes, rituels, suicides...)
3 - Scarifie toi la main sur toute sa longueur, 3 fois
4 - Dessine une baleine et écrit Whale sur une feuille
5 - Si tu acceptes d'être une baleine scarifie "yes"(oui) sur ta jambe
6 - Tâche codée, uniquement délibrée par les gérants du site
7 - Scarifie toi F40
8 - Ecrit sur ton mur #imWhale (#JeSuisUneBaleine)
9 - Tu dois battre et affronter ta peur
10 - Lève toi à 4h20 et monte sur le toit
11 - Scarifie "Whale" (baleine) sur ta main
12 - Regarde des vidéos effrayates (musiques tristes, rituels, suicide...) toute la journée
13 - Ecoute les musiques qu'ils t'envoient  (musiques dépressives et tristes)
14 - Coupe toi les lèvres 15 - Poignarde des mains avec une aiguille
16 - Frappe toi
17 - Monte sur le toit le plus haut et assis toi sur le bord
18 - Assis toi sur le bord d'un pont
19 - Rends toi sur une grue
20 - Ils vérifient la loyauté
21 - Tu dois parler avec la baleine
22 - Assis toi sur le bord du toit les jambes dans le vide
23 - Tache codée
24 - Tache secrète
25 - Rencontre la baleine
26 - Tu obtiens ta date de mort
27 - Lève toi à 4h20 et allonge toi sur les rails du train
28 - Ne parle à personne
29 - Promets que tu es une baleine
Du jour 30 à 49 - Lève toi à 4h20, regarde des vidéos effrayantes, écoute des musiques tristes, dépressives et suicidaires, scarifie tes mains chaque jour, parle avec la baleine.
50 - Sautes du toit ou pends toi.

Instagram met, à juste titre, en garde les utilisateurs recherchant le tag #f57. Il est important de signaler ces groupes faisant l’apologie de la mort.

instagram

 

Parler du blue whale challenge

Créée en 2005, e-Enfance est une association reconnue d’utilité publique agréée par le ministère de l’éducation nationale.
Un numéro à été mis en place pour pouvoir parler de ce challenge que vous en soyez victime ou témoin : 0 800 200 000.

 

 

Pin It