melissa mars1


Mélissa Mars est une jeune artiste française originaire de Marseille.
Agée de neuf ans, elle rêve de devenir actrice. Soutenue par sa mère, elle suit des cours de théâtre à 13 ans et donne ses premières représentations.


Deux ans plus tard, sa mère lui propose de prendre également des cours de chant même si Melissa ne rêve à cette époque que de devenir actrice.

A seize ans, elle quitte Marseille avec sa mère et monte sur Paris.
Elle obtient son bac scientifique avec succès puisqu'elle obtient même une mention "bien", mais décide de se consacrer pleinement à sa passion, devenir comédienne.

Après quelques temps de galère, elle enchaine les cours de théâtre, les castings et les petits rôle.
Un soir de novembre 1998, alors que Melissa Mars dine en compagnie de André Techiné, elle rencontre François Brenheim (compositeur des premiers albums de Patricia Kaas).

Séduit par sa voix particulière, il lui compose plusieurs chansons. La passion de Mélissa Mars pour le cinéma et le théâtre bascule petit à petit vers le monde de la musique.

Avril 2003, son premier album "Et alors!" sort, elle se révèle avec le single "Papa m'aime pas".

 

 

Et alors!

et alors
1 - Et alors
2 - Papa m'aime pas
3 - J'attend que tu te declare
4 - Je fais peur aux garçons
5 - Pull over
6 - P'tits plaisirs
7 - Pleurer en silence
8 - Chapitre toi
9 - Strip tease
10 - Quelqu'un
11 - Maman s'est barrée

 

 

 

"La Reine des Abeilles", son nouvel album est sortit le 14 février 2005, on y retrouve la pop un peu sucrée et parfois ambiguë auquel nous avait déjà habitué Mélissa Mars. C'est un voyage entre le Rock, la Pop, le Folk et l'electro. L'album est un conte de fée et raconte l'histoire d'une fille, son parcours initiatique jusqu'à sa métamorphose en reine des abeilles!

 

La Reine des Abeilles

reine des abeilles
1 - And... I hate you
2 - Dead sunday, le bar des routiers
3 - Les p'tits cons
4 - Be careful man
5 - Apocalypse
6 - Noirs désirs
7 - Jeux sucrés
8 - Je me confesse
9 - Dans ma bulle antisismique
10 - Poupée cassée
11 - Il pleut sur l'oreiller
12 - Le chat de gouttière
13 - Un homme dans ma peau
14 - La reine des abeilles

 

Dans la lancée, Melissa Mars fait un duo avec Lara Fabian sur la chanson "Les Homéricains" présent sur l'album "9" de Lara Fabian sortit en mars 2005.

Melissa Mars était présente au festival des Francofolies de Montréal les 5 et 6 août 2005.


 2007… C’est l’histoire d’une fille… A la Recherche de l’Amour Perdu…
Ce nouvel opus clôture une série de 3 albums construits comme des contes reliés les uns aux autres dans la quête initiatique d’une jeune fille en mal d’aimer...
Une quête qui m’entraîne sur les routes autour de la Terre, ma guitare, mon ordinateur et ma maman parolière sous le bras. Je déambule, nomade au milieu des volcans glacés d’Islande, au pied des cathédrales gothiques de Barcelone, en plein coeur de ground zero à Manhattan… des lieux, des couleurs, des atmosphères sombres, féeriques… qui m’inspirent Horror Movies, Nomad’s land, MarsMallow, les premières chansons que j’enregistre toute seule sur mon ordinateur portable. On en gardera même plusieurs pistes et prises de voix dans l’album ! Dont une très longue note que je n’avais jamais atteinte, « the sky » en la, dans Horror Movies !

2005. New-York. Point de départ de rencontres improbables et déterminantes… Comme dans les rêves…
Par un fil de connexions étranges, je croise d’abord la route de Gary Lucas, un guitariste rock ‘n roll virtuose, qui a collaboré avec des légendes, Leonard Bernstein, Jeff Buckley, Lou Reed… Rien que ça ! On se retrouve tous les deux dans son salon, assis par terre, j’enregistre sur le petit micro de mon fidèle ordinateur un morceau de guitare qu’il vient de faire pour moi. Je garde la prise telle quelle dans l’album et je crée dessus la mélodie de Little Blue.
Le fil des connexions étranges continue et m’entraîne jusqu’au brouillard Londonien d’où émergent deux anglais bohèmes, hors du temps, férus de sons électroniques : le groupe Pressure Zone. Je craque sur une compilation de leurs musiques instrumentales, électro-underground, et j’apprends en plus qu’ils ont travaillé avec des Depeche Mode, U2, David Bowie… Rien que ça - bis !
Ils m’installent un micro et go ! Sans aucun préambule ! Morte de trac, au fond de leur studio-bunker hanté, ancien abri de guerre, je crée devant eux les mélodies d’Army of Love et 1h13. Je n’en reviens toujours pas !

2005. Paris, une nuit, 3 heures, un appel étrange. Un personnage inattendu surgit dans ma vie : Pascal Obispo. Il veut faire de la musique avec moi. C’est ce qu’il me dit. On se rencontre, on discute, on écoute, on explore les sons. Je découvre un visionnaire qui me devine et pressent ce que je recherche confusément à faire dans la musique. Notre goût commun pour la new wave des 80’s nous donne envie de chanter en duo 1980 sur son album Les Fleurs du Bien. Il m’offre aussi une première musique, je la transforme en Love Machine.

 

Puis, on s’isole dans la bulle d’O. pour faire d’autres chansons. Là, il m’observe, il cherche… et compose pour moi, sous mon regard, des mélodies originales, sombres, pop... différentes, qui me séduisent. Nos premières chansons naissent : Metal Boy, L’être-ange Méphisto, Et si nous 2. Et si nous 2, qu’il vient, plus tard, fredonner avec moi à son tour dans mon album…

Mars 2007. Je me lance dans la réalisation de mon album. Je m’entoure de Lilas Klif, ma complice de toujours, et je me connecte à un binôme inédit de la scène électro : Rob et Jack Lahana. Rob, clavier du groupe Phoenix, Mister Jack, ingénieuX du son (Brigitte Fontaine, Winter & Bogue…). On crée ensemble en atelier, comme des alchimistes, on expérimente un mélange d’instruments synthétiques et
acoustiques : une boîte à rythmes mixée à des vraies batteries, le trident, le triton, et le MS20, mélangés à un vrai piano, wurli, rhodes, guitares (jouées par Bogue & moi aussi), tablas... Et d’autres instruments moins communs que me fait découvrir Rob : le marimba, le kalimba le petit componium… J’explore aussi un autre instrument… ma voix, qui mue, qui s’ouvre, qui me surprend, qui s’envole de plus en plus bas, de plus en plus haut… Ho !
Dans un audacieux mélange d’univers, de connexions, de personnalités, de couleurs et de sons, on façonne ensemble peu à peu mon nouvel album qui s’ouvre sur une army explosive de chansons pop-électro, et déferle, rapide, comme une vague qui s’assombrit, éclate et finit en sons rock & live. C’est l’histoire d’une fille qui répare son petit coeur au fil des chansons… Elle dessine une Love Machine, son accroche-bonheur… guidée par les petites fées de l’Army of Love… elle court à la recherche de l’amour perdu

Melissa Mars

"A La Recherche De L’amour Perdu", troisième album de Melissa Mars


A La Recherche De L’amour Perdu

a la recherche amour perdu
1 - Army Of Love
2 - Marsmallow
3 - Androgyne
4 - Metal Boy
5 - Love Machine
6 - 1h13
7 - Et Si Nous 2 - Melissa Mars & Pascal Obispo
8 - L'Etre-Ange Mephisto
9 - Horror Movies
10 - Nomad'S Land
11 - Little Blue
12 - Basilea

 


En mai 2007, le single "Love Machine" est disponible sur internet, annonciateur de l'album À la recherche de l'amour perdu, dans les bacs le 17 septembre 2007. De la tournée qui devait suivre est annulée, seul le concert du 10 décembre 2007 à La Cigale à Paris est maintenu.

En 2009, Mélissa Mars s'ouvre à de nouveaux horizons et amorce un tournant dans le spectacle musical qui la hisse en haut de l'affiche de Mozart l'opéra rock. Elle y allie ses deux passions la comédie et la chanson et s'essaie au lyrique dans le personnage qu'elle incarne sur scène : Aloysia weber, cantatrice extravagante muse et premier amour de Mozart. Le spectacle, mis en scène par Olivier Dahan, triomphe au Palais des Sports à Paris et dans toute la France avec plus d'un million de spectateurs, un album disque de diamant et 3 récompenses aux NRJ Music Awards 2010... un spectacle qui l'emmène dans une tournée qui se clôture en Juillet 2011 à Bercy.

2011 une année renouveau qui annonce son futur et quatrième album, qui démarre en avril avec ce premier titre inédit et précurseur "Et je veux danser".


Site Officiel : http://www.melissamars.com/

Pin It