louis jean cormier

 

Louis-Jean Cormier est né le 26 mai 1980 à Sept-Îles dans le Nord-Est du Canada. Il  fait ses études au Cégep de Saint-Laurent, et c'est à cette époque, en 1998, qu'il forme le groupe Karkwa avec ses amis dans le cadre du concours Cégeps en spectacle.

Le groupe se compose de Louis-Jean Cormier, Martin Pelletier, Michel Gagnon, Stéphane Bergeron, François Lafontaine et Julien Sagot.

C'est en 2010 avec l'album "Les chemins de verre", quatrième album du groupe, que Louis-Jean Cormier se fait connaître du grand public.

 

Les chemins de Verre

les chemins de verre - Louis Jean Cormier

1 - Le Pyromane
2 - L'Acouphène
3 - Moi-Léger
4 -  Marie tu pleures
5 - Le bon sens
6 - Les chemins de verre
7 - Dors dans mon sang
8 - La piqûre
9 - Les enfants de Beyrouth
10 - Au-dessus de la tête de Liliju
11 - 28 Jours
12 - Le vrai bonheur

 

 

Entre nonchalance et incantations évanescentes, la voix de Louis-Jean Cromier part en vrille, se disperse volontairement, se déploie souvent avec grâce. Force est de reconnaitre, à l’écoute de certains titres, que le choix de la langue de Molière n’est ici jamais regrettable. Avec des textes inspirés, bien imagés, le groupe parvient à dessiner son univers de la manière la plus subtile et intelligente qui soit ("Moi-Léger", "Le Bon Sens"), tout en instaurant un climat relativement tendu, onirique et mélancolique sur la plupart des morceaux.

Louis Jean Cormier se lance en solo et sort son premier album "Le treizième étage" en 2012.

 

Le Treizième étage

treizieme etage - Louis Jean Cormier

1 - La cassette
2 - Bull's eye
3 - Transistors
4 - J'haïs les happy ends
5 - Les chansons folles
6 - Tout le monde en même temps
7 - Le coeur en téflon
8 - L'ascenseur
9 - Un monstre
10 - Un refrain trop long
11 - L'air
12 - La seule question

 

En 2014, Louis Jean Cormier participe en tant que Coach à l'émission de télévision "La voix".

En 2016, Louis-Jean Cormier, le chanteur/guitariste de Karkwa, bouscule à nouveau les codes avec son deuxième album solo, "Les Grandes Artères".

Le monsieur est déjà une véritable vedette dans la Belle Province avec trois Félix (l’équivalent de nos Victoires) et un disque d’or pour chacun de ses disques sous son nom. Le voici désormais à la conquête de l’Hexagone, armé de treize chansons taillées pour tout emporter sur leur passage.

Cormier a la plume affûtée et sait raconter les colères et les rêves de sa génération (difficile de ne pas deviner le Printemps Erable derrière "La Fanfare")mais il sait surtout sculpter une pop pastorale qui nous rappelle qu’il a les mêmes paysages sous les yeux que ses voisins d’Arcade Fire (écoutez par exemple le superbe "Si Tu Reviens"). Les grands espaces résonnent dans tout le disque dans une sorte d’americana à la Calexico privé de ses mariachis. Il y a sans doute aussi du Tunng ou du Radiohead derrière certains arrangements (l’envolée grandiose de "Le Jour Où Elle M’A Dit Je Pars"). On avoue cependant qu’on n’avait pas vu venir ce gimmick synthétique dans le refrain de "Tête Première" et qu’on ne l’avait encore moins imaginé se fondre dans ces cuivres majestueux. Du travail d’orfèvre pop !

Sur scène, Louis-Jean Cormier et sa gang n’ont jamais peur de pousser les guitares dans le rouge, comme pour rappeler que Montréal avait déjà aussi sauvé le post-rock avant la chanson française. Des grandes artères où coule du sang neuf donc.

 

Les Grandes Artères

les grandes arteres - Louis Jean Cormier

1 - Si tu reviens
2 - St Michel
3 - Tête première
4 - La Fanfare
5 - Vol plané
6 - Le jour où elle m'a dit je pars
7 - Faire semblant
8 - Complot d'enfants
9 - Jouer des tours
10 - Traverser les travaux
11 - Deux saisons trois quarts
12 - Les hélicoptères
13 - Montagne russe

 

 

 

Site officiel : http://www.louisjeancormier.com/
Facebook : https://www.facebook.com/LouisJeanSolo

Pin It