bo

 

Bo est un artiste, compositeur et chanteur parisien. 

L’origine du mot dandy est obscure. On sait simplement que le terme vient de l’Angleterre du XVIIIème siècle et qu’il définit une certaine idée du raffinement et de l’impertinence. Si Bo ne porte pas de haut de forme, il est sans aucun doute équipé de ces qualités-là.

Bo : un songwriter-crooner-pop-trentenaire-parisien. Oui, tout ça. Mais bien plus que ça. Un type trop bien habillé pour supporter les étiquettes du prêt-à-écouter. Un musicien qui pratique le mélange des genres en gardant son style. Un jeune homme moderne.

On l’a connu avec son premier LP "323 Zap Shangaï Baseball".

 

323 Zap Shangaï Baseball

323 shangai baseball

1 - Introduction à un album fort sympathique
2 - Mister Pick up
3 - Pop Muzzak
4 - Pom Pom girls
5 - Frenchy
6 - Vegetable
7 - Cook Family
8 - Sha La La
9 - Schyzopolis
10 - Plastic Gangsta 
11 - Youpi 12 - Dumbo Jet
13 - Grassouillet
14 - Plastic Boogie
15 - Au revoir

 

On l’a reconnu avec le deuxième, "Koma Stadium", salué notamment par les Inrocks, Télérama ou Tracks.

 

Koma Stadium

koma stadium

1 - Bollywood
2 - Yokohama
3 - Gonzopolis
4 - Happy Song
5 - Albert & Fred
6 - Surf avec Brian
7 - Good Night
8 - Pam Pam Pam Pam
9 - Miss PickUp
10 - Dada Klub
11 - I Got The Blues
12 - Kobenhavn
13 - Mary P
14 - Un Petit Air Pour Morfar

 

 

Après des centaines de concerts et un buzz autour de "Yokohama", single survitaminé entendu en haute rotation sur Oui FM, voici le troisième album. Encore plus abouti que les précédents opus, "Schyzopolis", sorti le 12 mars 2012, offre une ribambelle de mélodies graciles, sacrément bien emballées dans une prod classieuse. Guitares et pianos dévoilent une envolée de cuivres par ci, une nappe de violons par là, ou un blip électro qui passe. Pas de fioritures pour autant. En français comme en anglais, Bo a la politesse de la concision : les formules font mouche et tout est signifiant.

Le premier single ultra-sexy, "No more Mister nice guy", promet de faire des ravages. Dans le registre intimiste, on craquera sur le duo "Chemical kick", ballade au charme vénéneux portée par la voix de Brisa Roché. La chanteuse californienne y injecte son univers aérien et habité pour un pur moment de poésie.

Peuplés de références chics, les titres de "Schyzopolis" font des clins d’œil aux géants, dans "Lou Reed", "Monk et Billie" ou "Berlioz".

Bo possède ce talent rare de savoir marier la légèreté et la consistance. Avec son élégance très contemporaine, le "Schyzopolis" de Bo sonne comme la Bande Originale de notre époque de fous. Si l’origine du dandysme est obscure, son avenir est lumineux.

 

Schyzopolis

schyzopolis

1 - Je suis Dieu
2 - No more mister nice guy
3 - Lou Reed
4 - Hey
5 - Saké
6 - Tokyo
7 - Chemical kick
8 - I got da blues
9 - Hello
10 - Berlioz
11 - Ring
12 - Monk & Billie

 

 

Pin It