Agnès Bihl

 

Agnès Bihl est née le 30 avril 1974 à Neuilly sur Seine (France).

Étudiante, Agnès Bihl enchaîne les petits boulots dans les bars jusqu'à ce qu'un de ses amis accordéoniste déclenche sa vocation en l'emmenant voir Allain Leprest, à la Folie en tête (cabaret parisien).

Agnès Bihl fait ses début en 1998 dans de petites salles accompagné de quatres musiciens. Elle fera les premières partie de Thomas Fersen, Anne Sylvestre, Allain Leprest et Dikès.

Sa rencontre avec le grand pianiste de jazz Giovanni Mirabassi, donne naissance à son premier album "La Terre est blonde", qu'elle auto-produit et qui sort le 15 novembre 2001.  

C'est un concentré de quatorze nouvelles chansons qu’elle s’apprête à faire connaître au public de Charles Aznavour, en première partie de ses récitals au Palais des Congrès de Paris (du 9 octobre au 10 novembre) puis en France, Suisse et Belgique jusqu’à Noël. Au mois de février 2008, elle s’installera pour trois semaines à l’Européen du 6 au 23 février avant de partir en tournée dans toute la France.

 

La terre est blonde

la terre est blonde - Agnès Bihl

1 - L'enceinte Vierge
2 - La Rebelle Au Bois Dormant
3 - Tarpé Diem
4 - Les Enfants Des Morts
5 - Viol Au Vent
6 - Dieu D'artifice
7 - Le Joli Mois De Mai
8 - Ratp Humanum Est
9 - A Tes Souhaits
10 - L'amour En Poudre
11 - Les P'tites Misères
12 - Psychose Toujours
13 - La Fleur Du Large

 

Le 3 février 2014, Agnès Bihl revient avec son second album "Merci maman, merci papa" (Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Prix Sacem Francis Lemarque, Prix Félix Leclerc) et une tournée de plus de cent dates. Agnès Bihl revient avec un disque qui s’inscrit dans la réalité de la chanson française actuelle.

 

Merci maman, merci papa

merci maman papa - Agnès Bihl

1 - Merci Maman, merci Papa
2 - J'ai pas le temps d'avoir 30 ans
3 - A ton mariage
4 - Papa dimanche
5 - La complainte des filles de joie
6 - Paris au mois d'août
7 - 13 ans
8 - Madame
9 - Solitude
10 - Baby boom
11 - Je reviens
12 - Sac à vie
13 - Méchante

 

Si elle a co-composé certaines de ses musiques, elle a le plus souvent fait appel à d’autres compositeurs : Giovanni Mirabassi, Nicolas Montazaud, Aldebert, Alexis HK et Tom Poisson. Ses arrangeurs, Matthieu Ballet (Miossec, Thomas Fersen) et Nicolas Deutsch (Jean Guidoni, Julien Baer, Emilie Simon) se sont attachés à donner du relief, des couleurs et surtout un rythme inédit sur ses écrits ciselés, où il y a tout autant à rire qu’à souffrir.

Enfin des chansons qui ont quelque chose à dire, à crier. Quand Agnès Bihl a "mal aux autres" son stylo s’énerve, agace, soupire et se révolte. Du coup de cœur au coup de gueule, il n’y a qu’un plongeon quand on revoit le monde du coté du plus faible ("Demandez le programme"), ou qu’on œuvre pour les sans-papiers ("Mais où est donc Ornicar"). La plume d’Agnès Bihl est l’une des plus jolies du moment, et trempée dans le vitriol, elle ressuscite la chanson résistante.

Pour Agnès Bihl, chanter c’est aussi retrouver l’enfance : une page blanche, un monde merveilleux que l’adulte saccage avec fidélité ("Dans la rue"). Il y a, dans l’album d’Agnès Bihl, un morceau de choix, une chanson crue et déchirante, pour raconter le drame de l’inceste ("Touche pas à mon Corps"). La petite fille sera marquée à vie, on le sait, tout autant que cette "Petite sirène" condamnée du jour au lendemain à la chaise roulante. Mais qui sait, peut-être tiendra-t-elle un jour sur ses jambes frêles ? Agnès Bihl excelle dans la chanson hyperréaliste.

La chanson, quand c’est Agnès Bihl qui l’écrit, elle va comme à confesse. Elle se raconte, se dévoile, impudique au possible, dénudée si possible. L’amour n’a pas de règle, les James Bond girls du pavé, ces filles de détresse qui peuplent son disque, l’apprennent à leurs dépens. La rupture est d’autant plus cruelle qu’elle est lente et silencieuse. On ne l’a pas vue venir ("Jamais + Jamais", "L’Ex de ma Vie"). Après ? Après, ben il faut gérer l’après. Faire semblant de faire son deuil et ressortir le treillis de la célibattante trentenaire ("A nous les garçons", "I’m a poor lonesome callgirl", "Attention Fragile"). La tenue de combat, en taille 36 de préférence. C’est pas gagné : à coup de gym et de régime, on se retrouve en un rien de temps avec "O% de matière grise" !

Du rire au drame, le disque d’Agnès Bihl "Demandez le programme" (12 novembre 2007) est inclassable, si ce n’est dans la discothèque idéale.

 

Demandez le programme

demandez programme - Agnès Bihl

1 - Demandez le programme
2 - SOS bonheur
3 - La complainte de la mère parfaite
4 - Jamais + jamais
5 - I'm a poor lonesome callgirl
6 - Dans la rue
7 - Attention fragile
8 - Touche pas à mon corps
9 - L'ex de ma vie
10 - La petite sirène
11 - Mais où est donc Orcinar
12 - A nous les garçons
13 - Philippe et toi
14 - 0%

 

On l’avait connue toute hérissée de colère et enflammée du désir de changer le monde. Petite fée blonde au sourire d’enfant têtu, elle a beaucoup chanté ses colères tout au long de ses trois premiers albums. Elle n’est pas moins enragée aujourd’hui : "C’est juste un autre éclairage. Cette fois-ci, j’avais envie d’un disque qui fait du bien, une sorte de résistance positive où je propose quelque chose". Agnès parle ainsi d’un disque "moins féministe et plus féminin", de "l’envie de mettre un peu de sourires dans mes concerts".

"C’était un challenge : je sais écrire des choses dures, je sais faire mal, mais est-ce que je peux écrire sur le bonheur d’exister ?" Et voici Agnès Bihl signant des chansons d’amour, des tranches de vie heureuse, des portraits drolatiques, des scènes de comédie. Elle a donné pour titre à son album un slogan de Mai 68, "Rêve Général(e)". Et elle en a appliqué un autre à son travail : elle s’est interdit de s’interdire.

 

Rêve Général(e)

Rêve general(e) - Agnès Bihl

1 - C'est encore loin l'amour?
2 - De bouche à oreilles
3 - Je t'aime que moi (feat. Grand Corps Malade)
4 - Je pleure, tu pleures, il pleut
5 - Quand on voit c'qu'on voit
6 - SDF Tango (feat. Didier Lockwood)
7 - Gueule de bois
8 - Véro
9 - Elle et lui
10 - Habitez-vous chez vos amants? (feat. Alexis Hk)
11 - Mamie les cheveux mauves
12 - No flouze blues
13 - Soif de champagne

 

Oui, son univers est "moins glauque, moins dur, plus optimiste" mais tout en continuant à railler la bêtise ordinaire comme dans Quand on voit c’qu’on voit. Elle a un grand sourire radieux : "J’avais envie d’aller mieux".

Les rencontres y sont pour quelque chose, évidemment. Au commencement, Didier Grebot, réalisateur et compagnon tous terrains de Yves Jamait. Par son entremise, elle rencontre Dorothée Daniel, autre membre de la même équipe, avec qui elle va composer une bonne partie de son disque. Car Agnès signe 6 des musiques: cinq avec Dorothée Daniel (qui a par ailleurs composé seule trois autres chansons) et une avec le pianiste Giovanni Mirabassi. "Il y a toujours eu un rythme dans ce que j’écris, mais j’avais un complexe par rapport à la composition, un complexe que la rencontre avec Dorothée a vraiment permis de casser. Me mettre à la composition m’a vraiment aidé pour l’écriture, m’a amenée à la musicalité des mots. Alors je ne me suis pas cachée derrière les sujets comme si je faisais de la sociologie, je suis allée vers quelque chose de plus sonore, de moins visuel – les allitérations, les rimes… ". Et puis aussi le plaisir des jeux de mots, cette fois-ci dans une veine plus Boby Lapointe que Canard enchaîné, qui se délecte au dynamitage des expressions quotidiennes – comme "L’homme est un relou pour l’homme", appelé à devenir un classique.

Cette fenêtre ouverte, Agnès a aussi voulu reprendre quelques-uns des fondamentaux de son métier, notamment en travaillant le chant avec Christiane Legrand, immense aînée aux états de service étourdissants (Double Six, Swingle Singers, Les Demoiselles de Rochefort, Les Parapluies de Cherbourg…). Après un an et demi d’écriture, la Parisienne Agnès Bihl a rejoint Didier Grebot et les musiciens à Cussy-la-Colonne ("cinquante-quatre habitants, pas de café, pas de journaux, pas de tabac") pour l’enregistrement. Mais c’est à Paris, entre les murs boisés du studio Acousti et sous le regard expérimenté d’Alain Cluzeau (Bénabar, Olivia Ruiz, …), que sont venus tous les amis : Didier Lockwood pour poser son violon sur SDF tango qu’il avait composé, Grand Corps Malade pour enregistrer son duo Je t’aime que moi et Alexis HK pour Habitez-vous chez vos amants. Et aussi l’assemblée qui chante les chœurs sur De bouche à oreilles : Anne Sylvestre, Yves Jamait, Aldebert, Benoit Dorémus, Nicolas Bacchus, Marie Tout Court, Nathalie Miravette, Sarah Olivier, Didier Grebot, Daniel Fernandez, Dorothée Daniel, Hervé Jégousso et quelques petites filles dont Rosalie Mirabassi, l’enfant d’Agnès et Giovanni… Tout ce monde ? "J’ai l’impression d’appartenir à une famille d’artistes qui n’est pas générationnelle. Nous sommes un certain nombre de chanteuses à avoir regardé Candy et Goldorak quand nous étions petites, mais je préfère les connivences et les complicités avec Anne Sylvestre ou Jamait plutôt que le fait d’être codebarrisée trentenaire".

Sa vie et sa carrière s’inscrivent dans ces camaraderies et ces compagnonnages de l’art et du cœur. Elle n’a pas oublié l’énorme coup de pouce de Charles Aznavour lui confiant en 2007 sa première partie au Palais des Congrès et en tournée. Et elle a longtemps peaufiné Je t’aime que moi, texte à deux voix pour et avec Grand Corps Malade : "Aux Méditerranéennes de Leucate, on nous a demandé de chanter Le Soleil a rendez-vous avec la lune de Charles Trenet en duo. Et depuis ce jour-là j’ai voulu un duo avec lui. Et Je t’aime que moi est tellement fait pour lui que, je n’aurais pas pu le proposer à quelqu’un d’autre".

Puisque ses disques sont toujours écrits en pensant aux concerts, elle chantera sur scène tout Rêve général(e), mais aussi une poignée de nouvelles chansons actuellement en chantier. "Je n’ai pas d’explications très compliquées à donner : si je n’écris pas tous les jours, je ne suis pas bien, voilà tout". Et comme, ces derniers temps, elle écrit des sourires…

Le 23 septembre 2013, Angès Bihl revient avec l'album "36 heures de la vie d'une femme (parce que 24 c'est pas assez)"

 

36 heures de la vie d'une femme (parce que 24 c'est pas assez)

36 heures de la vie d'une femme - Agnès Bihl

1 - La sieste crapuleuse
2 - Ciné-club
3 - Insomnie
4 - La plus belle, c'est ma mère
5 - Toubib or not toubib
6 - Pleure pas, casanova
7 - Le baiser de la concierge
8 - Gueule de bois II : le retour
9 - Faîtes l'amour, pas la vaisselle
10 - Tout pour plaire
11 - Bon dieu, mon vieux
12 - La déprime
13 - Les imbéciles
14 - La manif

 

 

Le 24 août 2015, l'univers d'Anne Sylvestre se conjugue à celui d'Agnès Bihl, avec "Carré de Dames", Cet album est une invitation à la poésie, à l'humour et à l'engagement. En décidant de mélanger leurs répertoires ces deux figures de la chanson s'offrent une parenthèse réjouissante le temps d'une création en forme de récréation. Ce défi artistique apporte un éclairage nouveau sur l'oeuvre de chacune et l'on savoure alors entre ces deux artistes une belle parenté qui dépasse de loin la simple filiation pour nous emmener vers une certaine forme d'universalité de l'écriture et de la chanson.

 

Carré de Dames

Carré de dames - Agnès Bihl

1 - Je reviens
2 - Non, tu n'as pas de nom
3 - Mamie les cheveux mauves
4 - Les gens qui doutent
5 - Lettre ouverte à elise
6 - Ca n'se voit pas du tout
7 - Les imbéciles
8 - Pleure pas casanova
9 - Un mur pour pleurer
10 - Petit bonhomme
11 - Son mec à moi
12 - Treize ans
13 - Carcasse
14 - La plus belle c'est ma mère
15 - Juste une femme
16 - Merci maman, merci papa
17 - Une sorcière comme les autres

 

Le 3 juin 2016, Angès Bihl sort son album "Tout fout l'camp". Un nouvel album qui amènent pour la première fois Agnès Bihl à chanter un autre répertoire que le sien, puisqu'avec ce Cabaret, elle est allée dénicher des perles de chansons du début du siècle dernier.

 

Tout Fout l'Camp

tout fout l'camp - Agnès Bihl

1 - Fille d'ouvriers
2 - Moi je m'ennuie
3 - Ohé les copains
4 - Dollar
5 - Où sont tous mes amants
6 - La môme catch catch
7 - Les 5 étages
8 - Du gris
9 - Le tango stupéfiant
10 - Sans lendemain
11 - La pauvre orpheline
12 - Ma p'tite chanson

 

 

Site Officiel : http://www.agnes-bihl.fr/

Pin It