loups1

 

Le Loup (ou Canis Lupus en latin) serait apparu il y a environ plus de 51 millions d'années. L'espèce n'a cessé d'évoluer donnant naissance à plusieurs familles de canidés, dont le renard, le dingo (Canis lupus dingo), les miacis, le coyote, le lycaons mais aussi à plusieurs sous espèces de loups : le Loup d'Europe (Canis lupus lupus), le Loup arctique (Canis lupus arctos)...

Certaines espèces de Canis lupus ont évolué parallèlement aux loups et sont devenus ce que l'on appelle aujourd'hui le chien domestique (Canis lupus familiaris).

Aucun animal n’a été aussi méconnu, craint, et persécuté à travers l’histoire, que le loup.
Les artistes le peignaient comme une bête sauvage assoiffée de sang et les conteurs inventèrent des histoires terrifiantes (Le grand méchant loup, La Bête du Gevaudan...), ce qui n'arrangea pas la côte de popularité du loup.

Dans la seconde moitié du 19ème siècle en Europe occidentale et en Amérique du Nord, la déforestation et la chasse intensive de grands herbivores sauvages, a eut pour conséquence de priver les loups de leurs sources naturelles de nourriture, les obligeant ainsi à se rapprocher des habitations pour attaquer les animaux d’élevage afin de survivre.
Les éléveurs ont donc pourchassés le loup sans relâche le poussant à partir dans des zones plus reculées.

Les travaux de Pasteur faisant également du loup le principal vecteur sauvage de la rage. A lépoque, une récompense était attribuée aux personnes abattant un loup.

En France, comme dans de nombreux pays, les loups avaient presque totalement disparus. Il bénéficie aujourd'hui d'un statut d'espèce protégée.


Morphologie du loup

loups7Ayant une morphologie proche de celle du berger allemand, le loup se différencie par une tête plus large (son cerveau mesure environ 170 cm3 et a une capacité supérieure d'un tiers à celle du chien), une poitrine moins profonde, un cou plus épais et des oreilles moins longues et plus écartées.

A la naissance le loup pèse environ 1,5kg et atteint à l'âge adulte un poids compris entre 20 et 60 kilos pour une taille de 60 à 90 cm au garrot et une longueur de 110 à 150 cm. En général le mâle est plus grand que la femelle.
La queue du loup est touffue, de 30 à 45 cm.

Ces valeurs sont moyennes, il existe des extrêmes. Le 31 décembre 1942, un loup des Carpates a été abattu, il pesait 96 kg pour 213 cm de long du bout du museau à la pointe de la queue, et à l'inverse dans la péninsule arabique des loups de faibles corpulences ont été retrouvés.

Le loup a 78 chromosomes (identique chez le chien).

Ses dents, appellées carnassières parce que destinées à "déchirer" la viande, sont au nombre de 40 dents à l'âge adulte.
Les crocs des loups peuvent mesurer jusqu'à 6 à 7 cm dont 2 cm enchâssées dans la gencive. Les muscles de la mâchoire sont puissants. Ils servent à broyer les os ou permettent d'agripper une proie plus lourde que lui. La gueule du loup est bien plus largement fendue et puissante que celle du chien : la mâchoire du loup peut exercer une pression de 150 kg/cm² (65 kg/cm² pour un gros chien, 20 kg/cm² pour l'homme).

loups6Le loup est un bon nageur et un excellent coureur, avec une bonne endurance, sa vitesse de pointe atteint les 50 km/h.

C'est l'odorat qui est le plus développé chez le loup ( 35 fois meilleur que celui du chien et 100 fois que celui de l'homme)
Son odorat lui permet de détecter une proie à 270 m contre le vent et sa morphologie lui offre un angle de vision à 250 ° (180 ° chez l'homme). La nuit, les yeux du loup paraissent phosphorescents car ils sont tapissés d'une couche de cellules, le tapetum lucidum, qui lui permet de voir aussi bien que le jour.

Le cou du loup est très musclé. Il comporte 7 vertèbres. Comme les chiens et les félins, le loup possède 5 doigts à l'avant et 4 à l'arrière, mais ces griffes ne sont pas rétractiles. Le loup est un digitigrade (marche sur ses doigts).

Le loup entends les sons dans des fréquences jusqu'à 40 kHz (20 kHz chez l'homme), il perçoit notamment d'autres loups hurler jusqu'à une distance de 6 à 9 km alentours.

La population mondiale de loups, vivants à l’état sauvage, est actuellement estimée à environ 200 000 individus et sont répartis dans 57 pays. Le loup vit essentiellement dans l'hémisphère Nord, il vit en Europe, en Eurasie, Amérique du Nord,et en Suisse etc...
Il s'adapte à tout type de paysage : toundra, forêts, plaines, montagnes et semi-déserts.

Loup d'Europe : coloration fauve mêlée de gris et de noir, devenant plus clair sur le ventre.
Loup d'Amérique du Nord : coloration gris clair, presque blanc, ou noire pour ceux des forêts.
Loup du Texas et du sud de l'Amérique : Pelage roux. En hiver il est constitué de long poil (63 mm) qui lui permettent de se protéger du froid en hiver ( jusqu'à - 50° dans le grand Nord).

Le loup change de pelage entre avril et mai. Le pelage du loup se hérisse quand il veut se montrer menaçant.

loups5 loups3


Reproduction du loup

Le loup vivant à l’état sauvage (mâle ou femelle) atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 2 ans.
La saison des amours a lieu, selon les régions, de janvier à mars. Au terme d'une gestation de 61 à 63 jours, la femelle met bas entre mars et juin.

Les portées comptent de 1 à 8 louveteaux. Ces louveteaux sont recouverts d'une légère couche de poils et pèsent de 300 à 500 grammes, leur mère les allaite à l'aide de ses 5 paires de mamelles. Le sevrage dure 2 mois.

Les loups s'autorégulent dans la nature et en cas de raréfaction des effectifs, les loups peuvent augmenter leur capacité de reproduction pour compenser les pertes ou leur faible nombre : ils deviennent matures plus tôt, et peuvent avoir jusqu'à 11 petits par portée.

 

Régime alimentaire du loup

loups2Les loups ont un régime alimentaire de carnivores : Cervidés, volailles, renards, lapins, marcassins, okapis, caribouts, ânes, reptiles, charognes ... et fruits mûrs. Ils sont particulièrement friands de raisin, qui leur apporte du sucre et des vitamines.
Ils peuvent aussi parfois chasser le Bœuf musqué et l'Orignal. Dans le Grand Nord, les loups préfèrent manger des petits rongeurs plus gras, les lemmings, plutôt que les rennes, plus charnus. Cette graisse stockée par l'organisme des loups les protège du froid.

Les loups tuent uniquement par nécessité de se nourrir, et s'en prennent à des proies affaiblies ou malade.
Les loups n'attaquent pas l'homme, ils en ont plutôt peur.

En cas de manque de nourriture, les loups peuvent aussi manger des insectes ou des champignons.
Capables d'avaler plus de 4,5 kg de viande d'un coup, les loups peuvent tenir plus d'une semaine sans manger.

En automne, les loups modifient leur régime alimentaire et consomment de grandes quantités de saumons qui sont alors en pleine migration et remontent les cours d'eau. La chasse du saumon est plus aisé que le cerf pour le loups, et à l’approche de l’hiver, le saumon offre une meilleure qualité nutritive en termes de matières grasses et d’énergie

 

Communication entre les loups

loups4Les loups émettent des vocalisations pour communiquer, ils peuvent : hurler, glapir, gémir, geindre, gronder, grogner, japper, aboyer.
L'étude et la compréhension de leurs comportements est extrêmement complexe. Chaque Loup émet ses propres sons et cela peut signifier beaucoup de choses : exprimer la peur, l'anxiété, la domination ou la soumission, la protestation ou encore pour jouer ou avertir la meute de la présence d'un intrus.

Ces cris peuvent donc être une invitation à la chasse, un moyen de se localiser, de se reconnaitre, ou d'exprimer différents états émotionnels au reste du groupe. En tout cas ils assurent une parfaite cohésion à la meute.

Les loups ajoutent à ces signaux sonores des signaux visuels, principalement par l'expression de leur visage, leur posture leur mouvements et la position de leur queue. Un loup dans un état agressif aura par exemple le regard fixe, les babines retroussés, les crocs apparents, se tiendra droit les poils du dos hérissés et la queue levée pour chercher à impressionner.
Inversement, un loup en état de soumission se fera plus petit, le regard fuyant et les oreilles baissés, la queue entre les jambes.
Le loup peut en cas de soumission passive, rouler sur le dos et exposer sa région génito-anale afin de montrer qu'il est le dominé à l'autre loup.

Les loups vivent en meutes organisées selon une hiérarchie stricte dirigée par un couple de loups qui est généralement le seul à procréer, ce qui permet aux loups d'autogérer les naissances en fonction de l'abondance ou non de nourriture pour survenir à leur besoin.

Du fait de sa structure sociale, de son attachement aux jeunes, et de son mode de nourrissage par régurgitation directement dans la gueule, le loup est peut être le seul animal à avoir élevé des humains. Si les légendes de Rémus et Romulus ou Mowgli sont encore dans l'imaginaire collectif, il est exact qu'il existe d'autres animaux ayant cette réputation d'éleveurs d'hommes (les anthropoïdes ou singes par exemple), aucune observation n'a été attestée en dehors du cadre de romans.

Des liens de domination et de soumission s'établissent entre les louveteaux. L'aggressivité du groupe converge naturellement vers les loups souffre-douleur du groupe, soumis au reste de la meute.

Les loups peuvent chasser en groupe, mais le couple dominant est le premier à se nourrir.
Une meute compte environs une dizaine de loups, des cas rares de meutes atteignant 36 loups ont été observés en Alaska.

Des tensions peuvent naître quand la nourriture se fait rare, pour pouvoir s'accoupler ou tout simplement pour dominer les autres loups. La plupart des loups quittent la meute natale entre 9 et 36 mois. Une nouvelle meute se forme lorsque deux loups de meute différente se rencontrent, s'approprient un territoire et décident de fonder une nouvelle famille.

La vie en communauté présente de nombreux avantages pour les loups, ils chasent à plusieurs, ainsi leur proie a peu de chance de s'échapper, les efforts sont minimes et la chasse plus efficace.
Ils assurent également une fonction de protection aux louveteaux qui sont initiés à la chasse en toute sécurité.

Le loup utilise des marquages au sol tel que l'urine ou les fèces (excréments) pour délimiter son territoire ou donner des renseignements sur lui-même, par exemple l'état hormonal des femelles pendant la période de reproduction.

loups8 loups9

 

Peut-on vraiment apprivoiser le loup ?

L'apprivoisement peut se faire via une imprégnation, c'est-à-dire que l'homme se substitue aux parents en élevant le louveteau, ou comme pour les chiens en mettant fréquemment le louveteau au contact d'humain durant ses premières semaines.
Si cela reste faisable, le comportement du loup demeure foncièrement différent de celui du chien, ce qui est source éventuelle de danger.

Ainsi au USA entre 1986 et 1994, ont été répertoriés plusieurs cas d'enfants mutilés dont 9 cas ayant entraîné la mort de l'enfant. Ces pratiques sont déconseillées entre autres par l'IUCN Wolf Specialist Group (D Mech - L Boitani: "Wolves, behavior, ecology and conservation, p. 304).

 

Pin It